TEST – Cult of the Lamb est-il doux comme un agneau?

Durée de lecture: 6 minutes

Ce jeu qui possède une idée de conception hors du commun et deviendra assurément un incontournable et aspire à une place comme nomination aux VGA!

Fans de roguelite et de jeux de gestion, voici un jeu qui pourrait fort bien vous intéresser! Il s’agit du jeu Cult of the Lamb, développé par Massive Monster et édité par le flamboyant éditeur Devolver Digital. Cult of the Lamb est disponible depuis le 11 août sur PC, Nintendo Switch, PlayStation 4, PlayStation 5, XBox One ainsi que sur XBox Series S|X, support sur lequel j’ai pu tester le jeu. Il s’agit d’un titre qui dispose d’une traduction française.

Un gentil petit agneau a la tête d’un culte!

Un jour, de grands et forts démons sacrifient tous les agneaux de ce monde pour éviter une prophétie qui aura comme but d’empêcher les agneaux de se révolter face à eux. Vous êtes donc le dernier de votre espèce et, lors de votre sacrifice, une entité démoniaque demandera de faire naître un culte en son nom en échange de votre résurrection afin de vous venger.

Vous allez devoir créer un culte, le tout en vous adonnant à votre vengeance en parcourant des donjons qui seront générés aléatoirement.

Si on mélange Hades, Age of Empires et Animal Crossing on obtient Cult of the Lamb!

Commençons avec la gestion du culte : vous allez avoir trois jauges à gérer qui sont la foi, la faim et la propreté du lieu où se situe votre culte. La jauge de foi sera gérée de la façon dont vous vous occupez de vos membres. Faire des discours sur la foi, des rituels qui tourneront souvent à la mort d’un de vos membres, réaliser des feux de joie ou même des missions secondaires distribuées par vos membres seront de bonne façon pour que votre jauge reste bien remplie. Pour la jauge de faim, il vous suffira de nourrir les gens qui vous offrent leur vie. Pêcher, faire du jardinage ou même réaliser d’énormes banquets sont les façons de les nourrir. Si vous optez pour le jardinage, sachez qu’une fois que vous récoltez vos légumes, vous devez les cuisiner pour ensuite les offrir à votre culte. Puis, finalement, il suffira de simplement nettoyer les lieux pour remplir la jauge de propreté car les membres peuvent faire leurs besoins et être malade à n’importe quel moment. Il est aussi possible de débloquer des toilettes et une station de nettoyage mais c’est loin d’être au début du jeu. 

Lorsque vous recrutez un nouveau membre vous avez l’option de lui distribuer une tâche. Couper du bois, miner de la pierre et prier sont quelques-unes des tâches que vous pouvez leur attribuer. Les matériaux sont un aspect très important pour la gestion du culte puisque vous allez en avoir besoin pour des lits, des mines, des camps de bûcherons, des lieux de prière et bien plus.

Mais ce qui nous intéresse ici, ce sont les lieux de prière. Quand vous attribuez à un membre la tâche de prier, il se dirigera vers un lieu de prière et cela vous donnera de l’expérience pour monter de niveau. Cela signifie que plus vous avez de gens qui prient, plus vite vous montez de niveau. Ce niveau servira à débloquer de nouvelles constructions et, du même coup, de monter le niveau de votre lieu de prière. 

Je ne l’ai pas mentionné mais le jeu dispose d’un cycle jour et nuit. À celui-ci, il faudra prendre en considération qu’il sera aussi nécessaire de réaliser vos sermons tous les jours car lorsque vous les réalisez, vos membres vous donneront des points de foi qui permettront d’être plus puissant lorsque vous parcourez les donjons.

Passons à l’aspect roguelite du jeu : les donjons. Le jeu dispose de quatre donjons et d’un boss final qui vous prendra un peu plus de dix heures à compléter. Chaque donjon devra être complété quatre fois pour détruire le sceau de la porte qui protège le démon en question. Lors de votre parcours, vous aurez le choix de sélectionner la prochaine salle où vous voulez passer et celles-ci seront identifiées par un logo de matériaux, d’un futur apôtre ou même d’une nouvelle arme pour vous aider à compléter le donjon. Ce petit logo peut s’avérer très sympathique car, par exemple, si votre culte est en manque de bois, il suffira de sélectionner l’icône que représente ce matériel afin de remédier à votre besoin.  

Durant votre parcours, vous allez tomber sur un tireur de cartes. Cette personne vous donnera une carte de tarot qui aura différents effets comme comme de doubler vos ressources, avoir deux cœurs de vie de plus ou même multiplier les dégâts que vous infligez. 

Culte of the Lamb est le parfait mélange entre le roguelite et le jeu de gestion. Vous allez avoir autant de plaisir à compléter les donjons que de gérer votre culte.

Des graphismes en 2D et 3D

Massive Monster a décidé d’y aller avec un effet de deux dimensions, le tout dans un monde tridimentionnel. Ce qui est, en réalité, un très bon choix. Surtout qu’on retrouve un effet à la fois mignon et démoniaque. Pour les plus vieux, la patte graphique va vous rappeler Happy Tree Friends.

Chaque donjon possède des décors différents les uns des autres. Par exemple, vous allez en avoir un qui aura comme thématique un nid d’araignées, d’ailleurs il s’agit du seul donjon dans lequel vous pourrez récupérer de la soie d’araignée.

Pour les créatures et les boss, c’est aussi plus démentiel que l’idée initiale du jeu. Ils sont tous uniques et bien détaillés.

Malheureusement, durant mon test, j’ai été confronté à des bugs d’affichages. Lorsque je finissais une salle durant un parcours, la salle suivante ne s’affichait malheureusement pas. Ce qui m’obligeait à quitter le jeu pour ensuite reprendre au début du donjon. En revanche, ici, on parle d’un problème qui peut se régler avec une mise à jour.

La trame sonore

Les musiques choisies pour la trame sonore de Cult of the Lamb sont superbes. Certaines vous donneront froid dans le dos et seront mises à l’avant-plan lorsque vous êtes face à face à un boss ou lorsque vous réalisez un rituel. Pour les pistes audios des donjons, on retrouve un peu le style utilisé par Minecraft mais avec un côté beaucoup plus rythmique. 

Lorsque les démons vous parlent, ils auront un dialecte différent et unique, chose que j’ai bien aimée.

Pour les effets sonores, elles ne sont pas très différentes de l’opinion que je me fais sur le jeu, c’est-à-dire qu’elles sont très bien. Souvent, dans les jeux indépendants, les effets sonores sont génériques. Ici, ils sont à l’image du jeu : mignons et démoniaques.

En conclusion

Cult of the Lamb est un jeu qui est parfait ou même un jeu qui a le potentiel d’être nominé aux VGA. Massive Monster a réalisé le parfait équilibre entre jeu de gestion et roguelite. Que ce soit pour ses graphismes, son gameplay ou sa trame sonore, le jeu sera capable de vous combler. Il vous faudra un peu plus de dix heures pour compléter le jeu et un peu moins de vingt heures pour le 100%. Cela pourrait être peu, pour certains, mais il est disponible pour un peu moins de 32$, ce qui en fait un très bon jeu rapport qualité/prix. Malgré ses petits bugs d’affichage qui seront probablement réglés avec une mise à jour, je vous suggère à tout prix Cult of the Lamb.

Un énorme “MERCI” à Devolver Digital pour la copie du jeu!

Nom du jeuCult of the Lamb
Date de sortie11 août 2022
DéveloppeurMassive Monster
Série
ÉditeurDevolver Digital
Plates-formesNintendo Switch, PC, PlayStation 4, PlayStation 5, XBox One, XBox Series S|X
GenreRoguelite, Jeu de gestion
Mode de jeuSolo
LangueMultilingue (français inclus)

Cult of the Lamb

31.99$
9

Graphismes

9.0/10

Trame Sonore

8.5/10

Jouabilité

10.0/10

Plaisir

10.0/10

Durée de vie

7.5/10

Pour

  • Les graphismes 2D/3D ont un résultat génial ici
  • La gestion du culte est un gros plus
  • La trame sonore est très bien
  • Les donjons sont plaisants à compléter
  • Les créatures et boss sont uniques

Contre

  • Quelques bugs d'affichage
Gabril "Crippler" Smith

Gabriel Smith

Animateur du podcast G Pour Geek, Gabriel est un passionné de jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans. Il aime avant tout les FPS, RPG et surtout les jeux de plateformes. Fanatique de Nintendo, bandes dessinées et de lutte également. Trois sujets qu'il essaie d'être le plus objectif possible malgré son amour pour les trois.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *