TEST – Egglia, le jeu mobile, renaît sur la Nintendo Switch

Durée de lecture: 6 minutes

Egglia Rebirth est un jeu à part de ce qui se fait en ce moment. Étant un jeu mobile à la base, les développeurs ont décidés d’en faire un « rebirth » sur Nintendo Switch.

Développé et édité par la companie Brownies, le jeu Egglia Rebirth est un jeu de rôle adapté depuis le jeu mobile Egglia et est sorti le 10 février dernier sur la Nintendo Switch.

Vous jouerez le rôle d’un « redcap », race de monstre vivant dans les mondes de la série Secret of Mana. Avec votre personnage, vous vous éveillé ayant perdu la mémoire et également vos cornes par la même occasion. Vous vous réveillerez alors dans un monde maudit qui fut fragmenté dans des œufs spéciaux appelés Œufs de Niebel. Vous rencontrerez alors Robin, une elfe, et Marigold, la fée, qui vous expliqueront ce qu’il se passe dans ce monde. Heureusement, grâce à votre puissance de Redcap, vous êtes capable de briser ces œufs et ainsi reconstruire le monde.

Embarquez donc dans une aventure de reconstruction du monde en cassant des œufs.

Un jeu plutôt original en son genre

Le style d’Egglia est plutôt original car, en effet, mis à part du village principal qui sera votre « ville », l’exploration se fera avec un dé. En fait, hormis le village et la gestion de celui-ci, le reste du jeu est d’explorer des donjons, de tuer des monstres et de ramasser des matériaux dans ces-dits donjons. Dès que vous entrez dans ceux-ci, vous ne bougerez, ne combattrez et ne récolterez qu’à coups de dé. Vous devrez donc lancer le dé afin d’avancer et de frapper selon le nombre indiqué sur sa face. Nous pouvons dire que le jeu, jusque là, est très simple à comprendre et à jouer.

Mis à part l’exploration des donjons, vous devrez aussi gérer votre ville en faisant des constructions, en accomplissant des quêtes et aussi des requêtes.

Un gameplay où le hasard fera fit de tous vos faits et gestes

Lancez le dé et avancez le nombre de cases indiquées sur celui-ci ou bien frappez un ennemi pour lui faire du dégât car tout se déroule un peu à la façon d’un jeu RPG tactique. Évidemment, nul besoin de dire que plus le nombre du dé est élevé, plus vous infligerez des blessures aux monstres. Vous pourrez aussi, lors de ces lancers, amasser des matériaux en frappant des points de récolte. Du coup, encore pour la même raison, plus le nombre est élevé sur le dé et plus vous aurez de chances d’obtenir plus de matériaux par points de récolte. À chacun de ces jets de dé, vous aurez aussi des points de mana qui s’accumuleront pour vous. Ces points de mana peuvent être utilisés pour utiliser des sorts qui vous aideront, surtout dans vos combats.

Ces magies sont obtenues à l’aide d’esprits qui viendront vous aider. Ceux-ci augmenteront vos statistiques et vous donneront des sorts qui, selon la combinaison, offriront des petits boosts. Mais ce n’est pas tout, lorsque vous partez en exploration de donjon, vous pouvez aussi apporter avec vous deux autres personnages pour vous aider à amasser des matériaux.

Jusqu’à maintenant, tout est simple. Néanmoins, ça se complique vite et non pas parce que le jeu devient trop difficile mais plutôt à cause du « temps ». Laissez-moi vous expliquer pourquoi ce fameux facteur temps peut devenir très agaçant, surtout pour un jeu de console.

Pour ce qui est de l’exploration des donjons, c’est très facile. Vous suivez l’histoire principale, terminez le donjon, passez à travers les dialogues et obtenez un autre œuf. Brisez ce nouvel œuf et repartez de nouveau. À chaque nouvelle région que vous déverrouillez, vous pourrez la placer à l’endroit que vous désirez et aurez peut-être une région cachée si elle est près d’une autre qui fait une bonne jonction, un peu comme Legend of Mana.

Vous allez sûrement trouver que ceci est assez simple et, effectivement, ce l’est. Ce qui devient un peu plus compliqué, et surtout brimant, est la gestion de tout ça. Afin de pouvoir progresser, vous devrez monter de niveau mais également les personnages qui viennent vous aider ainsi que les esprits. Comment est-ce que tout ça entre en compte? Avec la construction de votre ville et l’amélioration de celle-ci. Et qui dit construire et amélioration d’une ville dit matériaux. En effet, si vous désirez progresser dans le jeu vous devrez refaire très souvent les mêmes donjons afin d’obtenir assez de matériaux qui serviront soit à construire une maison, à l’améliorer ou même à fabriquer des meubles, décorations et objets divers pour celles-ci.

Vous vous dites surement « Bah, ce n’est que pour de la décoration! Ça ne sert à rien! » Eh bien non! Afin de faire progresser vos personnages aidants, des récolteurs, vous devrez améliorer leur maison, effectuer des requêtes pour eux qui sont souvent coûteuses en matériaux, encore et toujours des matériaux, et tout ça pour qu’ils obtiennent quelques fois une aptitude mais surtout plus d’endurance, car oui, lorsque vous les emmenez avec vous, ils se fatiguent et deviennent indisponibles pour un certain temps. Heureusement vous obtiendrez une panoplie de personnages donc vous aurez l’embarras du choix.

Maintenant, comme vous le comprenez, ça prend beaucoup de temps et de patience afin d’obtenir les matériaux nécessaires, mais ce n’est pas tout. Non seulement ça vous prendra du temps à ramasser les matériaux, mais lorsque vous ferez la construction ou les améliorations, celles-ci prendront du temps également, parfois même plusieurs heures! Et on ne parle pas ici de temps du jeu mais de temps réel! On se retrouve alors avec un jeu comme ceux mobiles ou l’on démarre les améliorations et on se déconnecte pour attendre la fin de celles-ci.

Maintenant si on parle des esprits, mécanique plutôt importante car ceux-ci vont non seulement vous donner des sorts à utiliser mais augmentent par le fait même vos statistiques. Ces esprits sont importants car la difficulté augmente rapidement au fur et à mesure que l’on découvre de nouveaux donjons, vous en aurez donc besoin. Comme des personnages aidants, vous obtiendrez une panoplie d’esprits. Certains d’entre eux, si vous les emportez ensemble, vous donneront un bonus de performances. De quelle façon obtenez-vous ces esprits? En fabriquant de la nourriture que vous donnerez au puit des esprits afin de créer un esprit aléatoire selon le type de nourriture déposée. Mais encore, qui dit recette dit encore une fois matériaux et, une fois que vous avez effectué votre recette, vous devrez attendre le temps nécessaire avant d’avoir l’esprit, ce qui implique de devoir encore une fois attendre en temps réel.

Comble de malchance, ce n’est pas tout! Les esprits aussi ont besoin de monter en niveaux! Pour ce faire, il faut leur donner des plantes spéciales et des cristaux que l’on peut faire pousser dans notre ville mais, surprise, il faut les trouver et ça prend beaucoup de temps pour réussir à faire pousser le tout.

Un gameplay très mobile, mais une ambiance plaisante

Le jeu est plutôt joli. Les graphismes sont bien faits et la trame sonore est assez jolie, calme et plaisante. Le côté coloré et simple du jeu en fait une joie à jouer. Ce qui vient cependant briser le tout sont les dialogues qui sont beaucoup trop enfantins et ringards. En effet, le scénario du jeu n’est pas vraiment plaisant pour un public adulte. En revanche, la difficulté à bien cerner le jeu est que celui-ci est trop enfantin pour un adulte mais probablement trop complexe et long pour un enfant.

Pour terminer ce test

En conclusion, Egglia Rebirth est un titre difficile à cerner car, comme mentionné plus haut, il ne serait pas chose aisée pour celui-ci de trouver une niche bien à lui. Le fait que l’on doit « grinder » les matériaux sans cesse et que le temps requis pour les améliorations devient pénible, le jeu devient rapidement d’un ennui mortel et la progression très lente. Le titre n’est pas mauvais, mais n’est clairement pas fait pour une console et aurait probablement dû rester un jeu mobile que l’on joue de temps en temps.

Un énorme « MERCI » à Brownies pour la copie du jeu!

Nom du jeuEgglia Rebirth
Date de sortie10 février 2022
DéveloppeurBrownies
Série
ÉditeurBrownies
Plates-formesNintendo Switch
GenreJeu d’aventure, Jeu de rôle, RPG, Tactical RPG
Mode de jeuSolo
LangueAnglais et Japonais

Egglia Rebirth

26.99$
5.3

Graphismes

5.5/10

Trame Sonore

6.0/10

Jouabilité

6.0/10

Scénario

4.0/10

Durée de vie

5.0/10

Pour

  • Belle mécanique en général
  • Graphismes et trame sonore plaisants

Contre

  • Trop de "grinding"
  • Scénario trop enfantin
  • Trop de temps d'attente des constructions et améliorations
  • Progression très lente
Jacques Moisan

Jacques Moisan

Père de famille dévoué et gamer de longue date, spécialisé dans les RPG. Trippeux de techno, mais adorant tout ce qui est médiéval et ancienne culture japonaise. Jack adore tout ce qui sort de l'ordinaire (séries fantastiques, futuriste et animes japonais ). Un cœur jeune et encore trippeux dans l'âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *