TEST – Judgment Remastered vous permet de jouer les détectives sur la next-gen

Durée de lecture: 5 minutes

Les créateurs de Yakuza ont adapté son jeu de mystère et d’action à la nouvelle génération de consoles

D’abord sorti à l’été 2019 sur Playstation 4, l’équipe de Ryu ga Gotoku Studio avait pris une pause de la série Yakuza pour sortir un spin-off fort intéressant : Judgment.

À l’aspect aussi rapide que la série de jeux RPG basés sur les crimes, ce jeu-ci se veut l’envers de la médaille, soit dans l’aspect d’un détective dans le monde des yakuzas. Grâce à ses mécaniques de recherche d’indices, d’interrogation de suspects, de courses-poursuites et, bien entendu, de combats intenses, Judgment Remastered, qui avait déjà de très beaux graphismes, propose son aventure avec de superbes rehaussements graphiques et un taux de rafraichissement de 60 images par seconde sur la Playstation 5 et, également, sur XBox Series X ainsi que Stadia.

L’histoire derrière le jeu

Ancien avocat de la défense, Takayuki Yagami a décidé de quitter son poste suite à l’acquittement d’un dangereux meurtrier. Il décida donc, plutôt, de devenir un détective privé et de travailler pour quiconque exigera son aide. Membres des Yakuzas ou avocats, peu importe qui avait besoin de ses services pouvaient s’en prévaloir si la somme proposée était bonne.

Les rues de Kamurocho

Adorant les séries télé de crimes, de détectives et de drames, j’adore définitivement l’essence de Judgment Remastered. De pouvoir jouer un jeu basé sur la thèse de l’homme brisé qui a tout d’un anti-héros dans un monde où le système judiciaire déborde de failles rend le tout encore plus intrigant.

L’histoire du jeu, pouvant changer à de multiples reprises, est très intrigante, intéressante et nous donne toujours l’envie de continuer de jouer.

L’aspect visuel du remaster est à couper le souffle

Ajoutez à cela l’aspect très intéressant des graphismes et de la trame sonore qui se juxtapose à tout cela. D’ailleurs, si vous adorez le côté réaliste des jeux, attendez de voir le réalisme des personnages dans ce jeu. Le visuel des émotions de ceux-ci, combinés à la sueur ou au sang sur leur visage, se reflètent tellement bien avec les effets de lumière et d’ombrage. D’ailleurs, c’est quelque chose qui m’a réellement surpris car tous les tons des chaleurs de lumières sont présents. Que ce soient les lumières des néons colorés des rues de Kamurocho en pleine nuit aux simples fluorescents d’une salle de Cour traditionnelle.

Et que dire des moments du jeu où il y a des courses-poursuites à 60fps et la quasi-absence de chargements, on a vraiment l’impression d’être en train de regarder une série télé interactive incroyable. Bien entendu, avec les nombreuses cinématiques qui sont parfois longues, ça donne encore plus l’impression d’être en train de regarder une série télé.

Du Yakuza comme on aime

Bien qu’il s’agisse d’un spin-off de la série Yakuza, il n’en demeure pas moins un jeu qui s’y rapproche assez aisément. Des éléments du jeu, très coloré comme toujours, rempli d’humour et de scènes familières vous rappelleront facilement à quel point ce jeu est basé sur la série. Les quêtes secondaires, souvent liés à des personnages excentriques qui vous demanderont d’effectuer des tâches qui le sont tout autant, vous amèneront souvent à devoir vivre des moments déjantés rempli d’humour pittoresque. Entre vous et moi… d’avoir une jauge d’amitié à combler pour un « détective privé », ça permet amplement de décrocher, par moment, de la quête principale qui peut parfois donner un peu l’impression d’être redondante.

Également, dois-je mentionner que pour tous les fans de Yakuza, vous pourrez vous amuser dans une multitude de mini-jeux incluant une délicieuse parodie de House of the Dead et un de mes jeux préférés de mon enfance quand j’allais jouer à l’arcade à la Récréathèque du Place Fleur-de-Lys : Virtua Fighter 2.

Au niveau des combats, on parle ici d’un système de combats traditionnel d’action où vous devez faire du « button mashing » mais aussi, par moment, essayer de bien réfléchir à vos actions selon les situations qui se dresseront devant vous.

Le côté sombre du jeu

Le seul vrai gros problème rencontré dans ce jeu, il s’agit des problèmes de caméras. Toujours en train d’essayer de se recentrer sur le protagoniste, il m’arrivait très souvent de voir la caméra avoir des angles brisées dans les déplacements, perdant de vue mes objectifs. Entre autre, si l’on repense au combat contre Koga dans la ruelle, c’était assez difficile de bien voir tout l’action autour de nous entre chaque coup de pied ou de poing que je tentais de donner.

Combinez aussi ce problème de caméra à une carte qui, par moment, n’est pas en mesure de centrer la flèche « You are here » au bon endroit selon votre angle de vue.

En conclusion

Définitivement, le jeu Judgment Remastered est assez remasterisé pour être considéré comme un jeu next-gen à part entière et ce, sans avoir dénaturé la zone de confort traditionnelle du studio. Il saura définitivement plaire aux fans de la série Yakuza, probablement même plus à ceux qui ont un peu marre de la série, mais aussi aux débutants qui se cherchent un bon titre à jouer.

Non, les activités qui sont proposées ne sont pas toujours amusantes et, par moment, on aimerait avoir un peu plus de bastonnade que de réflexion, mais ceci est un point de vue très personnel. Disons que de combiner les aspects « détective » du jeu à l’action un peu plus rendrait le gameplay plus intéressant par moment. Pour des fans de jeux de résolution de crimes, ce sera probablement l’inverse. La narration anglaise et japonaise sont parfaites car, dans les deux cas, nous sentons vraiment l’essence de ce style de jeu et le jeu d’acteur anglais est également très plaisant et accessible pour les gens d’ici.

Sincèrement, j’espère que la suite annoncée, Lost Judgment, ne perdra pas de sa saveur et conservera bon nombre de mécaniques de ce superbe titre.

Un énorme « MERCI » à SEGA pour la copie du jeu!

Judgment Remastered

53.49$
8.5

Graphismes

9.3/10

Trame Sonore

8.4/10

Jouabilité

8.4/10

Scénario

8.1/10

Durée de vie

8.5/10

Pour

  • Visuellement incroyable
  • Très bonne trame sonore
  • Raytracing très bien géré
  • Histoire fascinante
  • Excellent spin-off de Yakuza

Contre

  • Problèmes de caméras
  • Devrait sortir un peu du cadre Yakuza
  • Gameplay monotone par moment
  • Manque de profondeur par moment

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *