TEST – Le jeu de société Orlog d’Assassin’s Creed Valhalla s’invite sur nos tables de jeux

Durée de lecture: 4 minutes

Une version réelle du jeu de dés Orlog présenté dans Assassin’s Creed Valhalla. Licence officielle d’Ubisoft pour une distribution mondiale.

Joué intensivement par les norvégiens et les anglo-saxons dans toutes les villes du jeu, Orlog est un jeu deux joueurs. Utilisez vos dés et des effets de bonus pour remporter la victoire sur votre adversaire. Des tournois par équipes peuvent également être organisés pour les parties de groupe !

Nom du jeuOrlog
ÉditeurPureArts
Type de jeuCombos et attaques
LangueFrançais
Âge8+
Durée de partie15 minutes
Nombre de joueur(s)2
Date de sortieDisponible

Un peu de mise en bouche

Soyons honnêtes, ceux et celles qui connaissent Assassin’s Creed Valhalla connaissent forcément le jeu Orlog qui se trouve à l’intérieur. Or, depuis le début où je joue à ce jeu, j’ai toujours eu envie de pouvoir jouer réellement à ce jeu de société avec de la famille ou des amis car, en fait, il s’agit d’un jeu de société assez simple à comprendre, rapide à maîtriser et combien plaisant à jouer contre des adversaires de tout genre. Rappelant un peu Gwent de la franchise The Witcher, le jeu d’Orlog a permis à bon nombre de gamers de relaxer entre certaines quêtes de Valhalla.

Un jeu de dés aux règles fort simples

Orlog est, à la base, un jeu de dés où le hasard, combiné à des tablettes de Dieux que vous sélectionnerez, vous permettra d’infliger des dégâts à votre ami ou, à l’inverse, vous protéger contre ses assauts. Pour débuter le jeu, vous aurez un gobelet pour vos six dés, quinze pierres de vie et, selon les trois différents modes de difficulté du jeu, entre trois Dieux recommandés en mode facile, parmi les 20 Dieux en mode normal ou à la pige en mode Expert. Par la suite, vous devrez faire un pile ou face avec la pièce de monnaie inclue dans le jeu afin de décider qui débute la partie.

Lorsque le joueur joue son tour, il doit prendre ses dés et les lancer afin de dévoiler des combinaisons comme : flèche, hache, bouclier, casque et main. Parmi ceux-ci, certains ont également une bordure, ce qui signifie que si vous réussissez un coup avec le dé à bordures, vous obtenez un jeton de faveur.

Au tour du joueur qui a gagné le pile ou face de débuter. Ce joueur doit donc ramasser ses dés et les lancer et aura trois tours pour secouer ceux-ci et conserver quelques-uns d’entre eux, un peu à la façon du Yahtzee. Les dés avec des flèches infligent des dégâts qui peuvent être contrés par ceux avec des boucliers tandis que les haches, elles, seront contrées par les casques. De son côté, le dé avec la main vous permettra de voler le même nombre de faveurs que le nombre de dés avec une main que vous possédez en jeu. Entre chaque lancé de dé, l’adversaire fera de même et planifiera sa stratégie à son tour. Une fois les trois lancés complétés, la phase est terminée et la phase suivante pourra être débutée.

Voici le moment où les faveurs et les Dieux entrent en jeu : avec les jetons de faveur accumulés lors de ce lancé de dés ou les précédents, vous pourrez activer l’un de vos trois Dieux pour, ainsi, pouvoir bénéficier de bonis additionnels comme des dégâts additionnels, de la protection additionnelle ou même vous soigner. Mais attention, si vous n’avez pas assez de faveur pour invoquer votre Dieu, ce sera peine perdue.

Voilà, les deux phases étant complétées, l’attaque a lieu dans l’ordre suivant : les attaques de flèches, les attaques de haches, les protections et le vol de faveur. Une fois l’attaque des dés complétés, c’est au tour des Dieux d’agir.

Une fois le tour terminé, c’est au tour du second joueur de débuter et on recommence le tout. Au final, la personne gagnante est celle qui réussit à retirer tous les points de vie de l’adversaire en premier.

Le jeu de base vient avec le contenu suivant :

  • 2 bols en plastique imitation bois
  • 2 jeux de dés en acrylique à six faces (6 dés par joueur)
  • 32 pierres de points de vie
  • 50 jetons de faveur des Dieux
  • 2 sets de 20 cartes Faveurs des Dieux
  • 1 pièce Premier joueur
  • 1 livret de règles

En conclusion

Orlog est un petit jeu vraiment très plaisant à jouer, simple à comprendre et pouvant mener à des stratégies hors du commun. Les tours se font assez rapidement, je dirais même en moins de 15 minutes à chaque fois, permettant ainsi de pouvoir jouer une partie pendant les pauses du travail ou sur l’heure du diner. Je trouve génial l’idée d’avoir des gobelets pour y brasser les dés, ça éviter de les perdre. Cela dit, j’aurais aimé qu’ils soient un peu plus grands. Les pierres de vie sont très belles et, également, très facile à perdre alors faites très attention. Finalement, ma seule grande déception aura été dans la qualité des Faveurs des Dieux et autres jetons que nous devons “dépuncher” qui sont fragiles, possèdent un espèce de lustré de protection qui, au final, déchire facilement et peut briser des impressions sur les Faveurs. D’ailleurs, j’espère que vous n’avez pas de problèmes de vision car lire les détails à l’endos des Faveurs des Dieux risque d’en déplaire à plusieurs. Cela dit, il y a déjà bon nombre de gens qui se sont imprimés des cartes à jouer aux images de ces Dieux pour y ajouter le texte et, ainsi, rendre le tout plus lisible.

Un énorme “MERCI” à Randolph Canada et PureArts pour le jeu de société!

Orlog

44.99$
8.2

Appréciation

8.2/10

Pour

  • Superbe migration entre jeu vidéo et jeu de société
  • Superbe kit complet
  • Les gobelets pour ne pas perdre les dés
  • La simplicité du jeu tout en demeurant complexe

Contre

  • La taille des gobelets
  • La fragilité des jetons de faveur et des Faveurs des Dieux

Le Bêta-Testeur

Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.