TEST – Le retour de la quatrième génération de Pokémon est à nos portes

Durée de lecture: 9 minutes

Dès vendredi arrivera la version entièrement refaite de Pokémon Perle et Pokémon Diamant sur la Nintendo Switch

Eh oui, Game Freak et Nintendo n’y sont pas allé de main morte afin de faire patienter les fans de la franchise Pokémon pour le tout nouveau titre prévu au début 2022, Pokémon Legends: Arceus. Voilà que ce vendredi arrive sur nos tablettes la réédition des jeux de la quatrième génération sous de nouveaux noms : Pokémon Diamant Étincelant et Pokémon Perle Scintillante.

À l’effigie de son traditionnel jeu de rôle au tour par tour, la réédition sur la Nintendo Switch présente un jeu RPG complet, entièrement francisé puisqu’à l’origine le jeu était uniquement en anglais au Canada, aux visuels rappelant les rééditions de Pokémon Yellow baptisés Pokémon Let’s Go: Pikachu et Pokémon Let’s Go: Évoli plutôt que la dernière itération Pokémon Épée et Pokémon Bouclier.

Retour à l’histoire classique du gamin aventureux

De retour dans la région de Sinnoh en tant que jeune protagoniste (garçon ou fille), vous débuterez votre aventure en rencontrant le professeur Sorbier suite à une situation qui vous amènera, vous et votre ami d’enfance, à choisir entre trois Pokémon : Tortipouss, Ouisticram et Tiplouf. Par la suite se dévoilera devant vous le classique pèlerinage en quête de trouver tous les Pokémon afin de les répertorier dans le Pokédex que le professeur vous offrira afin de peaufiner ses recherches. Sur le chemin de cette quête, vous vous trouverez à affronter les différents leaders de Gym de villes afin de récupérer leurs badges pour remporter le titre de meilleur dresseur de Pokémon.

Bien entendu, la Team Rocket laisse place à la Team Galaxie dans cette itération du jeu, une organisation tout aussi obsédée par les Pokémon que la précédente et qui, ma foi, risque de vous trouver dans son chemin à quelques reprises.

Encore une fois, le jeu se veut à la fois frais et léger et ne ciblera pas dans la complexité ou ne proposera rien d’original au niveau de l’histoire. Cela dit, comme tous les titres de la franchise, vous pouvez vous attendre à un superbe narratif et à des centaines de personnages à rencontrer qui n’offriront peut-être pas de longs dialogues mais, la plupart du temps, ce sera des trucs relativement concrets.

Que vous ayez déjà joué aux jeux originaux de la Nintendo DS ou non ou à un quelconque autre jeu classique Pokémon par le passé, sachez que vous n’aurez aucune difficulté à comprendre le principe de celui-ci et qu’il vous offrira beaucoup de trucs, d’astuces et d’informations par l’entremise des personnages que vous croiserez qui seront en mesure de vous guider afin de devenir Maître Pokémon.

Un design artistique qui surprend malgré tout

Je l’ai déjà mentionné : j’étais sceptique à l’idée d’un visuel chibi et enfantin mais force est d’admettre que ça parait très bien une fois lancé en jeu. Les paysages colorés, les maisons, les arbres et tous les décors autour de vous possèdent un aspect similaire qui rend le jeu aussi attachant et sympathique que le jeu de 2007.

Toujours avec la caméra en vue du dessus, vous pourrez revisiter la région de Sinnoh et reconnaitre aisément les différents endroits-clés qui ont su marquer votre imagination il y a près de 15 ans pour les vétérans. Dans la version Nintendo DS, nous avions une Pokémontre qui s’affichait sur l’écran du bas, nous permettant d’utiliser diverses applications en même temps que de se balader sur la carte. Voilà que cette même montre est encore disponible dans la version Nintendo Switch mais s’affichera plutôt dans le coin supérieur droit de votre écran et que vous pourrez appeler à l’avant-plan du jeu en appuyant simplement sur la touche “R”.

Les combats, de leur côté, démontrent des Pokémon de pleine taille qui s’affrontent et utilisent des compétences aux animations fort bien détaillées. De plus, je dois avouer que j’ai été très surpris de voir le soucis du détail quant à l’utilisation des éléments incluant l’eau qui reflète très bien le protagoniste sur la carte mais également les Pokémon et leurs mouvements lors des combats. Seul bémol ici : les reflets des Pokéball qui sont jetées pour capturer les Pokémon sauvages qui ne reflètent pas bien sur l’eau, si bien que nous avons l’impression qu’elles flottent dans les airs.

Niveler vers le bas pour gagner plus de nouveaux joueurs grâce à la simplicité

Dans les anciens jeux Pokémon, n’était-il pas frustrant de vous rendre à un endroit et ne pas pouvoir progresser car un arbre, une roche, une caverne sombre ou même un étendu d’eau vous bloquait le chemin et, comble de malheur, aucun de vos Pokémon dans votre équipe ne possède la technique adéquate qui provient d’un HM comme Couper, Voler, Surfer, etc.

Cette situation frustrante, mais enrichissante, n’arrivera malheureusement pas dans ces nouveaux titres car non seulement vous n’avez pas besoin d’apprendre ces capacités à vos Pokémon mais, en plus, vous n’aurez qu’à utiliser celles-ci via une application sur votre Pokémontre. Par exemple : un rocher se dresse devant vous? En activant l’action depuis votre Pokémontre, un Keunotor sauvage viendra fracasser la roche et, ainsi, vous libérer le passage.

Un RPG digne de ce nom

Pour beaucoup de gens, Pokémon signifie “enfantin” par le concept de son histoire, ses adaptations en séries télé et ses films qui tourne toujours autour d’un gamin (dans les séries et films, il s’agit quasiment toujours d’Ash/Sasha) qui rêve de devenir Maître Pokémon et qui part à l’aventure avec son Pokémon.

Par contre, si vous prenez le temps de bien regarder l’ensemble du jeu, il s’agit en fait d’un véritable jeu de rôle complet à la fois complexe et simple puisque nous y retrouvons les principes de base d’un jeu de rôle :

  • Une histoire
  • De l’exploration et des quêtes
  • Des objets et un inventaire
  • Des compétences et des actions de personnages
  • De l’expérience et des niveaux
  • Des combats
  • La gestion “roche/papier/ciseau” classique basé sur les éléments (le feu brûle l’air qui souffle la terre qui draine l’eau qui éteint le feu)
  • Les graphismes et les interfaces

Il n’y a pas que les Pokémon qui peuvent évoluer, le jeu aussi

Game Freak s’est inspiré des activités qui étaient possibles sur la Nintendo DS afin de les adapter, voire même les améliorer, sur la Nintendo Switch. Que ce soit le vieux lobby archaïque Union Room ou même de cuisiner des Poffins, ces cookies délicieux, ou même de pouvoir personnaliser vos Capsule Ball avec des autocollants ou polir vos badges durement gagnées.

Ces activités ont été améliorées pour être adaptées à la console hybride sans réelle modification mais ce n’est pas le cas de tout. Voyez-vous, il y avait, dans la version DS, un espace souterrain qui reliait certains endroits entre eux. Ils sont maintenant appelés Grands Souterrains et ont totalement changés! Vous pourrez piocher et déterrer des trésors et des fossiles de Pokémon, créer votre propre base secrète, et capturer des Pokémon dans des cachettes. Ces Pokémon varient selon des statues élémentaires que vous placerez dans votre base secrète.

Vous en avez assez d’explorer Sinnoh? Alors pourquoi ne pas vous lancer dans un Super Show Concours? Les Super Show Concours sont des événements populaires dans la région de Sinnoh et qui regroupent quatre participants et leurs Pokémon. Vous devrez donc travailler ensemble pour faire danser et montrer ses compétences à votre acolyte en performance.

Ces deux grandes nouveautés pourront d’ailleurs se jouer localement ou en ligne, vous permettant de partir à l’aventure dans les Grands Souterrains ou de créer un Super Show Concours avec votre famille, vos amis ou d’autres joueurs.

En conclusion

Pour les gens qui ne connaissent pas l’univers de Pokémon ou, du moins, qui ne connaissent pas les jeux d’origine, ce sera là une superbe entrée en matière dans le monde en 3D en vue sur le dessus un peu comme les classiques antérieurs. Plaisant à jouer, très coloré, possédant une superbe trame sonore et beaucoup de Pokémon à capturer, vous aurez des heures et des heures de plaisir devant vous.

Pour les fans de la franchise, c’est clairement ici un hommage qui vous est rendu par Game Freak et Nintendo qui ont su écouter les sondages et proposer, ainsi, la réédition des jeux Pokémon les plus demandés depuis des années. Pourquoi ceux-ci et non pas Noir et Blanc, Soleil et Lune ou même X et Y? Je ne sais pas, c’est là le mystère lorsque l’on voit un développeur se fier au choix du public. Après tout, Rouge et Bleu ont eu la version Jaune, puis Rouge Feu et Vert Feuille, Or et Argent ont eu la version Cristal, puis Or HeartGold et Argent SoulSilver, Rubis et Saphir ont eu la version Émeraude, puis Rubis Oméga et Saphir Alpha alors, logiquement, c’est au tour de la 4e génération d’avoir sa réédition après la version Perle.

J’ose donc présumer qu’une nouvelle version de Pokémon Noir et Blanc sera la prochaine à voir le jour après la sortie de Pokémon Legends: Arceus, suivi de Pokémon Soleil et Lune qui suivra le prochain titre non-dévoilé et, finalement, X et Y qui viendra clore les rééditions après un autre titre inconnu puisqu’en général, Game Freak offre une réédition entre chaque nouvelle génération de Pokémon.

Enfin bref, je m’emballe sur cette partie mais sachez une chose : ce jeu est mitigé puisqu’il propose un “vieux jeu” à “un prix exorbitant” pour certains mais il s’agit tout de même d’un jeu qui propose plusieurs dizaines d’heures de plaisir à jouer l’histoire, à trouver tous les Pokémon, à les échanger, à combattre des amis ou des adversaires, etc. Pour certains, c’est “le même jeu” mais, pour d’autres, il s’agit d’un nouveau jeu ou d’une nouvelle approche avec des nouveautés très intéressantes et il en vaut sincèrement le prix.

Un énorme “Merci” à Nintendo of Canada pour la copie du jeu!

Pokémon Diamant Étincelant et Pokémon Perle Scintillante

79.99$
8.6

Graphismes

8.2/10

Trame sonore

8.4/10

Jouabilité

8.9/10

Scénario

8.1/10

Durée de vie

9.2/10

Pour

  • Joli visuel sympathique et coloré
  • Trame sonore revampée et plaisante
  • Un classique pour le plaisir des fans
  • Les Grands Souterrains et les Super Show Concours
  • Une belle adaptation Switch d'un jeu DS

Contre

  • Trop facilitant avec le retrait des HMs
  • La Poké Ball Plus n'est pas compatible

Le Bêta-Testeur

Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

2 avis sur “TEST – Le retour de la quatrième génération de Pokémon est à nos portes

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *