TEST – Lumote: The Mastermote Chronicles est bourré de puzzles et de squishies!

Durée de lecture: 5 minutes

Complétez des puzzles dans un immense jeu en monde ouvert dans lequel se retrouve une centaines de casse-têtes

Sorti le 21 avril dernier, Lumote: The Mastermote Chronicles est un jeu de puzzles en trois dimensions. Développé par Luminawesome Games et édité par l’éditeur indépendant Wired Productions, le jeu est disponible sur Nintendo Switch, PC, PlayStation 4, PlayStation 5, XBox One et XBox Séries.

Mon test s’est déroulé sur PlayStation 5 avec l’édition PlayStation 4 et possède une traduction 100% en français. 

Un monde rempli de puzzles bien pensés! 

Commençons par son gameplay car Lumote ne possède pas vraiment d’histoire. En réalité, il vous faudra réactiver plusieurs tours pour avancer dans les nombreux puzzles du jeu. À l’aide de votre squishy, il faudra compléter les puzzles qui seront mis à l’avant plan. Dès le début, le tout va vous sembler plutôt simple mais, une fois la première tour activée, les casse-têtes deviennent de plus en plus difficiles. Une chose que j’ai tout de suite bien appréciée est que vous n’avez pas de téléchargement entre les puzzles et le tout est dû au fait que le jeu se trouve à être en mode ouvert, c’est-à-dire un immense puzzle qui en contient des centaines de petits à l’intérieur.

Pour compléter ceux-ci, tout dépendant de votre rapidité à les comprendre, cela vous prendra entre quatre à six heures. Il s’agit donc d’une vingtaine de dollars bien investi tant qu’à moi car, pour les fans du genre, vous serez gâté en complexité par moment.

Vous n’avez que deux actions avec votre squishy pour vous aider au cours de votre périple. La première est de sauter ainsi qu’un double saut afin d’avoir accès à des endroits surélevés. La deuxième est l’action clé de tout ce que vous allez entreprendre : une action d’énergie si je pourrais dire cela ainsi. Elle vous aidera à réactiver le courant qui est affiché avec la couleur bleue. Cela vous aidera à déplacer des fleurs qui vous serviront de plates-formes mouvantes, des piliers d’énergie ou encore d’activer les tours.  

Dès le début, vous allez constater en regardant tout en bas que le monde est assez énorme et, à force d’avancer, vous allez toujours avoir le léger pressentiment que le jeu possède des puzzles à l’infini et toujours plus plaisant les uns que les autres.

Malgré l’absence de bouche de votre squishy, ce qui explique que le jeu n’a aucun dialogue, on s’attache à celui-ci. Toute petite, lumineuse et relativement mignonne au finale. 

En plus de tout cela, il vous faudra récupérer 56 artefacts dissimulés dans l’énorme casse-tête. Je peux vous affirmer que la plupart ne sont pas si simples à trouver. Faites bien attention de fouiller les alentours avant de passer le portail qui vous mène au prochain puzzle car une fois cette porte traversée, elle ne sera plus atteignable du sens inverse. 

Avant de sauter à la trame sonore et aux graphismes, mon avis complet sur le gameplay est généralement positif. Lumote apporte son lot de puzzles complexes tout en gardant sa simplicité. Quatre à six heures semble peu pour un jeu. Néanmoins, Lumote se vend pour 26,99$, ce qui en fait un bon rapport qualité-prix pour un jeu de ce genre. On oublie souvent l’aspect plaisir quand on joue à un jeux vidéo en 2022 mais Lumote apporte du plaisir à sa façon malgré que ce soit un jeu solo. Votre ami(e), parent ou copain(ine) sera amplement en mesure de vous aider sans avoir accès à une manette.

Un monde coloré et très lumineux

Bon, comme mentionné dans mon introduction, le jeu ici est un jeu indépendant et il se trouve que mon test a été fait avec la version PlayStation 4. Alors ne vous attendez pas à retrouver des graphismes ayant les mêmes éloges que les productions AAA. Cela dit, le studio a su prendre une très belle patte artistique malgré tout. Il est quand même joli et l’on retient, avant tout, que c’est un jeu qui est très coloré et surtout qui met en valeur les couleurs rouge, vert et bleu. Il est également très lumineux, ce qui fait ressortir les astuces pour vous aider durant les puzzles. 

Votre bébête cute est elle aussi verte et très lumineuse, ce qui vous aide grandement à mieux vous déplacer lorsque les jeux de caméras s’éloignent.

Une trame sonore malheureusement fade

Malgré que le jeu ne m’ait jamais crashé aux milieu d’un puzzle, le gros défaut de celui-ci est plutôt que la trame sonore est très fade. On ne retrouve pas d’excitation dans la musique et, souvent, on se retrouve avec des fonds vides, ce qui fait paraître des puzzles plus longs et pénibles si vous le jouez seul. Les effets sonores sont très biens malgré tout mais le reste n’y est pas coté sonore.

Un bon jeu à petit prix

Lumote: The Mastermote Chronicles est un très bon jeu de puzzles à petit prix. Les nombreux défis que vous allez devoir compléter sont biens et bonne chance pour retrouver les artéfacts. Il possède malheureusement une trame sonore pas très palpitante, pour ne pas dire parfois absente, mais offre de beaux visuels. 

Si vous êtes un mordu de casse-têtes, Lumote saura remplir les attentes.  

Un énorme “MERCI” à Wired Productions pour la copie du jeu!

Nom du jeuLumote: The Mastermote Chronicles
Date de sortie21 avril 2022
DéveloppeurLuminawesome Games
Série
ÉditeurWired Productions
Plates-formesNintendo Switch, PC, PlayStation 4, PlayStation 5, XBox One, XBox Series S|X
GenreJeu de puzzles, plateformeur
Mode de jeuSolo
LangueMultilingue (français inclus)

Lumote: The Mastermote Chronicles

26.99$
7.2

Graphismes

7.0/10

Trame Sonore

5.0/10

Jouabilité

9.0/10

Plaisir

8.0/10

Durée de vie

7.0/10

Pour

  • Les puzzles sont bien présentés
  • Un bon dosage de complexité
  • De beaux graphismes
  • Un jeu très coloré

Contre

  • Trame sonore très fade
  • Très court comme jeu malgré le rapport qualité/prix
Gabril "Crippler" Smith

Gabriel Smith

Animateur du podcast G Pour Geek, Gabriel est un passionné de jeux vidéo depuis l'âge de cinq ans. Il aime avant tout les FPS, RPG et surtout les jeux de plateformes. Fanatique de Nintendo, bandes dessinées et de lutte également. Trois sujets qu'il essaie d'être le plus objectif possible malgré son amour pour les trois.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.