TEST – Monster Sanctuary, là où un jeu de dressage s’invite dans un metroidvania

Durée de lecture: 2 minutes

Monster Sanctuary vous amène à devenir un gardien des monstres comme vos ancêtres et à sauver le sanctuaire

Les jeux de dressage et de collection sont reconnus pour être plaisants et aimés par les gamers. Les metroidvania le sont tout autant. Qu’arrive-t-il si vous veniez à combiner ces deux types de jeux totalement différents ensemble? Et bien, c’est ce que Moi Rai Games et Team17 ont voulu savoir en créant le jeu Monster Sanctuary.

D’abord sorti en beta fermée sur Steam, puis en accès anticipée, le jeu fera son entrée sur nos consoles très bientôt, ce jeu en rétro pixel art vous mets dans la peau d’un jeune gardien qui doit suivre les traces de ses ancêtres en s’alliant avec un monstre spectral afin de capturer des créatures de tout genre et sauver le sanctuaire des monstres.

Dans son univers de type plateformeur 2D, vous devrez voyager, trouver des monstres, en faire éclore d’autres, les élever et, si vous le désirez, les combiner à votre équipe afin de faire des combats au tour par tour en trois contre trois. D’entrée de jeu c’est ici quelque chose de relativement très basique comme concept, mais une fois la partie lancée et le tutoriel terminé, votre aventure se dessine devant vous et progresse somme toute assez rapidement.

Chaque monstre ayant son propre arbre de compétence et sa propre technique « spéciale » pouvant être utilisée lors des déplacements, vous pourriez vous retrouver avec une créature qui fracasse l’entrée d’une caverne tandis qu’une autre, volante, vous permettra de franchir un précipice mortel. Cela dit, l’arbre de talent n’est pas immense non plus, donc vous ne risquez pas de vous y perdre pour les joueurs moins aguerris et, pour ceux un peu plus intenses, vous risquez de trouver dommage que le niveau de vos créatures cesse à 30 et que l’arbre de talent n’est pas plus étoffé que cela.

Bien entendu, qui dit plateformeur dit « passages secrets » et ça, vous n’en manquerez pas! Parmi les différentes zones se trouvent de multiples puzzles à résoudre ou de passages secrets vous donnant accès à des objets puissants ou à des créatures que vous n’auriez pas ailleurs.

Le seul gros bémol du jeu, selon moi, est le fait que le choix de créatures est un peu fade. Oui, plusieurs types de monstres se répètent souvent mais, malheureusement, se reflètent aussi de par leur arbre de compétence. La seule façon pour vous d’avoir des créatures similaires aux arbres différents, c’est de les avoir dans des éléments différents comme, par exemple, le Blob qui a la version Lava Blob et Ice Blob.

Lors des dernières mises à jour, nous pouvions compter un total de 88 monstres différents, incluant les créatures spectrales de départ.

Monster Sanctuary est donc, à mes yeux, un jeu très intéressant à jouer, surtout si vous êtes fans de pokémon-like et de metroidvania. Simple dans les discussions, un menu convivial, de beaux graphismes pour du rétro pixel art et un système de combat au tour par tour qui peut être à la fois plaisant et stratégiquement complexe.

Merci à Team17 pour la copie du jeu!

Celui-ci sera disponible dès le 8 décembre prochain sur Playstation 4, Playstation 5, XBox One, XBox Series S|X, Nintendo Switch et PC!

Monster Sanctuary

22.79$
8.4

Graphismes

8.2/10

Trame Sonore

7.9/10

Jouabilité

8.9/10

Scénario

8.5/10

Durée de vie

8.7/10

Pros

  • Jolis graphismes
  • Belle trame sonore
  • Histoire bien
  • Combat tour par tour bien conçu
  • Belle fusion pokémon-like et metroidvania

Cons

  • Manque de contenu dans les arbres de compétences
  • Les monstres ont souvent le même arbre de compétence
  • Les textes sont parfois vide de sens

One thought on “TEST – Monster Sanctuary, là où un jeu de dressage s’invite dans un metroidvania

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *