TEST – New Pokémon Snap éveillera le photographe amateur en vous

Durée de lecture: 6 minutes

Incarnez un jeune explorateur et prenez de superbes clichés de vos petits monstres préférés dans le tout nouveau New Pokémon Snap

Pour les vieux de la vieille, comme moi, vous aurez sans doute déjà joué ou au moins connu Pokémon Snap, le jeu d’origine sorti sur la Nintendo 64 sorti en 1999. Eh bien New Pokémon Snap est, à mes yeux, si fidèle à l’original qu’il ressemble plus à un remake qu’à une suite.

L’histoire derrière New Pokémon Snap

Dans ce nouveau petit jeu de simulation, vous incarnez un jeune garçon (ou une jeune fille) passionné par l’exploration et désireux d’aider le Professeur Miroir dans ses recherches sur les Pokémon dans la région de Lentis. Cette région, composée de multiples îles, semble affecté par un phénomène étrange appelé Lumina, un phénomère qui affecte le paysage et les créatures en les illuminant.

Qu’est-ce qui rend New Pokémon Snap « nouveau » ?

Au moment d’écrire ces lignes, j’ai terminé l’histoire du jeu (ça m’aura pris 17 heures au total, environ). Je dois admettre que le jeu n’a pratiquement pas changé comparativement à l’original paru il y a 22 ans. Dans ce cas, vous vous demanderez sûrement ce qui rend ce jeu « nouveau ». La réponse à cette question, comme la plupart des jeux de la lignée Pokémon, réside dans l’écosystème dynamique offert, la multitude de Pokémon à observer et le nouveau système de progression.

Le concept est somme toute fort simple : vous vous promenez à bord du Neo One, un véhicule autonome conçu par le Professeur Miroir, qui vous permet de vous balader au-travers des différentes îles. À bord du véhicule, vous serez muni de votre appareil-photo et de quelques équipements additionnels que vous déverrouillerez au long de votre aventure. Grâce à ces objets et à votre appareil-photo, vous devrez prendre des clichés des Pokémon dans leur habitat naturel afin de concevoir un album photo que le Professeur étudiera minutieusement afin de mieux comprendre ce qu’il se passe dans cette région et ce fameux phénomène : Lumina.

Vous devrez effectuer un collage complet, composé en fait de quatre images du même Pokémon, pour compléter chaque page de celui-ci. Chaque collage est classé par quatre niveaux d’étoiles qui, elles, peuvent être bronze (moins de 2500pts), argent (entre 2500 et 3500pts), or (entre 3500 et 4000pts) ou diamant (plus de 4000pts).

Par exemple, vous pourriez avoir capturé un Émolga perché sur une branche qui vaudra une étoile et revoir ce même Émolga en train de planer dans les airs qui vaudra trois étoiles. Au final, vous pourriez aussi le voir en train de danser joyeusement et ce cliché-ci vous vaudra quatre étoiles.

Cela dit, vous ne pouvez soumettre qu’une seule photo par Pokémon par traversée, ce qui signifie donc que vous devrez systématiquement refaire chaque traversée au moins quatre fois si vous désirez déverrouiller chaque niveau étoilé de chaque Pokémon.

Par contre, comparativement à la version sur Nintendo 64, vous n’êtes pas obligé de rejouer les niveaux. Dans New Pokémon Snap, les environnements se développent avec la progression du joueur. Plus vous retournez dans une zone, plus les Pokémon s’habituent à votre présence et se montrent un peu plus. Ainsi, vous serez en mesure de trouver de nouveaux clichés selon vos itinéraires et vos horaires.

Cette façon de procéder est subtile et garantie un équilibre aisé entre tout nouveau contenu et tout contenu répétitif présent. Par exemple, vous pourriez acquérir un nouveau trajet après votre cinquième ou sixième balade en forêt, vous permettant ainsi de trouver une zone remplie de Coxyclaques ou autres que vous n’auriez pas vu sur votre parcours original.

Un système de points très bien pensé

D’entrée de jeu, vous serez forcé de refaire les zones à maintes reprises. D’ailleurs, la première fois que vous accédez à un nouvel endroit, vos clichés seront souvent pris rapidement car il y a tellement de choses à photographier que vous ne saurez plus où focaliser le plus, de peur d’en oublier. Qui dit clichés rapides, dit qualité parfois médiocre. Ces photos rapportent donc moins de points que celles finement cadrées.

Honnêtement, j’adore la façon dont l’algorithme gère le système de points. Il est important de bien gérer le cadre du cliché, la taille des créatures, les actions qu’elles sont en train d’effectuer et, s’il y en a plusieurs sur une même photo, il faut également s’assurer qu’elles soient réparties uniformément. Ces photos rendront donc votre album plus diversifié, plus coloré et plus vivant que jamais!

Une nature vivante et colorée

Définitivement, New Pokémon Snap n’aurait pas été aussi amusant et plaisant à jouer si les environnements n’étaient pas aussi vivants. Vous pourrez vous déplacer dans des zones riches, colorées et abondantes où tout ce que vous aurez en visuel bouge et requiert votre attention. Une simple chute et son petit lac rempli de nénuphars pourrait, au final, regorger de Pokémon aquatiques et, au même moment, croiser des Pokémon volants qui viendront capturer un Magicarpe sous vos yeux ébahis. Sans oublier votre interaction personnelle avec ces créatures, rendant votre expérience encore plus enrichissante lorsque vous apprenez un peu plus sur les différentes habitudes de celles-ci.

En conclusion

Pour ceux et celles qui s’attendent à un jeu d’action ou un jeu dans lequel vous pourrez capturer des Pokémon, celui-ci n’est définitivement pas pour vous. Pour les autres, New Pokémon Snap est à la fois très fidèle à son prédécesseur puisque lancer des pommes semble toujours aussi maladroit que par le passé et que le concept de prises de photos demeure le même.

Quelques imperfections graphiques se pointent de temps à autre, comme des problèmes de textures dans certains arrière-plans, ou le fait qu’à certains moments les décors, très carrés et bruts, se mêlent à des effets d’eau qui sont, quant à eux, époustouflants.

Ceci dit, les moments d’imperfections se font rares et ne gâchent en rien votre expérience de jeu. Les différentes façons d’interagir avec les Pokémon sont sympathiques, amusantes et combien plaisantes.

Définitivement, ce petit jeu de simulation est relaxant, amusant et permet de décrocher de nos vies parfois très (trop) mouvementées. Non, il n’est pas énormément long, mais c’est un jeu à jouer et rejouer encore pour tenter de faire de meilleurs clichés à chaque fois ou de superbes montages photos.

Un énorme « MERCI » à Nintendo of Canada pour la copie du jeu!

New Pokémon Snap

79.99$
8.3

Graphismes

8.8/10

Trame Sonore

8.4/10

Jouabilité

8.1/10

Scénario

7.9/10

Durée de vie

8.2/10

Pour

  • Visuellement très joli
  • Environnement très vivant
  • Beaucoup de Pokémon
  • Rappelle beaucoup celui du Nintendo 64
  • Énorme possibilité de rejouabilité

Contre

  • Quelques soucis graphiques par moment
  • J'aurais aimé que l'aventure soit plus longue

One thought on “TEST – New Pokémon Snap éveillera le photographe amateur en vous

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *