TEST – NHL 22 vous rendra-t-il aussi indifférent que le début de saison du Canadien?

Durée de lecture: 7 minutes

Allons, ne soyez pas fâchés contre moi, chers fans du Canadien. Mais comme le CH, les jeux de sports sont les mêmes année après année avec quelques innovations

Fans de la franchise de jeu de hockey signé EA Sports, voici que NHL 22 est arrivé sur les consoles PlayStation 4, PlayStation 5, Xbox One et XBox Series S|X. J’en ai donc profité pour me pencher sur ce nouveau titre pour y voir les nouveautés et, surtout, discuter de l’utilisation de l’engin Frostbite, celui utilisé pour les jeux comme Battlefield, Madden NFL, FIFA, Need for Speed et Star Wars Battlefront. Ajoutez à cela l’ajout des habiletés Superstar X-Factor au jeu, une annonce qui avait plu à beaucoup de fans.

L’ajout du Superstar X-Factor est vraiment un atout majeur dans NHL 22 et il était temps de voir celui-ci arriver dans le jeu de hockey, sachant que Madden NFL l’incorporait depuis plusieurs années déjà. Pour ceux qui ne savent pas en quoi consiste le système Superstar X-Factor, il s’agit en fait d’un nouveau système d’habiletés qui donnent l’impression qu’une star est vraiment une star en jeu. Cela apporte donc une belle couche compétitive au jeu basée sur différentes classes.

Qu’en est-il de la mécanique du jeu?

Puisque le jeu NHL 22 utilise l’enfin Frostbite pour la toute première fois, les gens s’attendent donc à avoir un jeu beaucoup plus fluide, plus réaliste et plus près de la réalité. Bien qu’il soit impossible de simuler complètement la réalité dans un jeu vidéo, le jeu propose néanmoins une qualité quasi-irréprochable au point de vue visuel et au niveau des mécaniques de jeu. D’ailleurs, la glace affiche des reflets superbes et chaque coup de patin semble vraiment fendre celle-ci à toute vitesse.

Bien que le principal contexte du jeu soit de patiner, de plaquer, de voler des rondelles et toute la physique complète qui s’y rattache, le jeu a eu de belles modernisations apparentes cette année. Un point majeur a été au niveau du « poke-check » puisque dans les itérations précédentes du jeu, nous avions toujours la crainte d’entendre le sifflet de l’arbitre et se voir attribuer un deux minutes pour avoir fait trébucher ou un deux minutes pour avoir harponné.

Au niveau des autres améliorations, ça devient de plus en plus difficile de distinguer ce qui a été fait et ce qui ne l’est pas. À chaque année, ce sont majoritairement des changements mineurs qui améliore le nouveau jeu mais que nous aurions tout aussi bien pu placer dans une mise à jour d’une version précédente du jeu. Cela dit, les améliorations de l’intelligence artificielle de la défensive ainsi que du gardien de but mis en place dans NHL 21 se ressentent encore aussi bien, si ce n’est pas mieux, dans la version actuelle.

Pour les joueurs PlayStation 5, la DualSense vous offrira, encore une fois, un bonbon supplémentaire pour améliorer votre expérience de jeu. Sirènes de buts, cris des joueurs, coups de sifflet, musique et plus encore sortira du haut-parleur de votre manette, sans oublier les vibrations à chaque coup de patin. Encore une fois, cette manette sait s’adapter à tout environnement quand le développeur y met du coeur à l’ouvrage!

La jouabilité similaire à son prédécesseur

Bien que NHL 22 propose un système de menu visuellement plus joli et plus facile à naviguer, il n’est toujours pas facile à utiliser ou intuitif. Trop souvent on doit tourner de page en page pour trouver ce que nous cherchions. D’ailleurs, si vous êtes comme moi et que la caméra du dessus n’est pas votre dada, vous risquez de vivre quelques moments de frustration quand viendra le temps de changer l’angle de vue de la caméra. Comme si ce n’était pas assez, une fois la modification apportée, vous devez retourner en partie pour voir si le tout vous convient pour ensuite retourner dans le menu pour faire vos derniers ajustements.

Cela dit, le fait que la jouabilité sur la glace soit similaire à son prédécesseur n’est pas une mauvaise chose. Cela signifie simplement que les gens de chez EA Sports sont rendu au stade d’optimiser le jeu et non pas de devoir tout changer au grand dam des joueurs professionnels ou passionnés. Il s’agit donc de contrôles confortables et familiers qui vous seront présentés et EA Sports a clairement démontrer que changer quatre trente sous pour un dollar, ça n’est pas une bonne idée.

Malgré l’absence de modifications majeures des mécaniques de jeu, une chose qui a nettement été améliorée est la présentation du jeu. Avec l’ajout de la réalité augmentée qui affiche les informations-clés du jeu dans l’encrage de la glace, derrière les joueurs sur le banc de pénalité ou tout ce qui se trouve autour de nous, nous ressentons définitivement que l’expérience du jeu est placée dans l’ambiance et la façon aisée dont celui-ci captera votre oeil est vraiment génial.

Avec le moteur Frostbite, les améliorations dénotées se répercutent aussi sur l’environnement et sa façon de réagir à la lumière dynamique, les uniformes des joueurs, les effets d’ombrage et même les animations des yeux. Bien que le visage des joueurs soit encore un point à travailler malgré le remodelage de plus de 100 joueurs et modèles génériques, c’est surtout au niveau des expressions faciales que le problème persiste. Autrement, la présentation visuelle du jeu est à son meilleur.

Le côté négatif du jeu

Quand nous parlons de nouveaux jeux de hockey, cela ne veut pas forcément dire de nouveaux modes de jeu. Bien que le mode Be A Pro et le mode Franchise contient maintenant les habiletés Superstar X-Factor, rien en soi n’a changé et ces modes demeurent identiques à précédemment. Même expérience du côté du World of Chel qui ne présente aucune expérience nouvelle mis à part un menu plus facile à naviguer. Une petite déception personnelle aussi est le fait d’avoir joué Longshot dans les précédents jeux Madden et de savoir que FIFA avait maintenant The Journey et de voir que NHL 22 ne possédait pas de mode solo avec une histoire. Certes, ce n’est pas la fin du monde, vous me direz sûrement, mais ça aurait été plaisant de l’avoir, sachant que même 2K Games a adopté ce mode dans NBA 2K22.

Autre point négatif, celui des cartes HUT qui vous permettront de renforcir vos joueurs car, pour ceux qui connaissent le concept, lorsque vous recevez une carte HUT X-Factor, elle commencera au niveau 1. À ce moment, vous allez devoir dépenser de l’argent pour la passer niveau 2, puis niveau 3, etc. Plus les cartes montent en niveau, plus elles coûteront cher à booster ou iront même jusqu’à nécessiter des cartes de joueur ou des Power-Up pour les monter en niveau. Les Icônes Power-Ups sont des nouveautés de NHL 22 qui sont, en fait, des cartes Alumni spéciales qui comporteront généralement des légendes qu’EA a ajoutées à NHL 22. Tout comme avec les cartes X-Factor, les Icônes ont des niveaux supplémentaires, ainsi que des capacités Superstar et Zone.

En conclusion

Oui, NHL 22 est visuellement beau si on oublie les visages des joueurs. Oui, l’intelligence artificielle en défensive et celle du gardien de but ont été amélioré l’an dernier et peaufiné un peu plus cette année et oui, on n’a plus à craindre des « poke-checks ». Mais est-ce assez pour dire que le jeu est un « must »? Si vous êtes du genre à acheter chaque année les jeux NHL, alors vous n’aurez même pas besoin de vous poser la question.

Si, par contre, vous êtes le genre de personne à aimer jouer de temps en temps et acheter le jeu aux deux ou trois ans, si vous avez déjà NHL 21 sous la main, je vous suggèrerai d’attendre que celui-ci tombe à rabais avant de l’acheter. Non pas parce qu’il n’est pas intéressant ou plaisant mais surtout parce que les améliorations apportées ne valent pas les 80.00$ ou même 90.00$ du jeu si vous faites uniquement un comparatif avec NHL 21.

Cela dit, si vous possédez NHL 20 ou NHL 19 ou si vous possédez une PlayStation 5 ou une XBox Series S|X, alors oui, ça peut définitivement valoir le coup d’investir si vous comptez passer des heures et des heures sur le jeu.

Merci à Electronic Arts pour la copie du jeu!

NHL 22

89.99$
8.4

Graphismes

9.2/10

Trame Sonore

9.1/10

Jouabilité

7.6/10

Plaisir de jouer

7.8/10

Durée de vie

8.1/10

Pour

  • Visuellement sublime
  • La trame audio est parfaite
  • Le moteur Frostbite fait une belle différence
  • La DualSense rajoute du plus value
  • Mêmes mécaniques que NHL 21

Contre

  • Mêmes mécaniques que NHL 21 (oui, oui... c'est un Contre aussi)
  • Le mode Be A Pro est un copier-coller de NHL 21
  • Manque un mode histoire/solo
  • La navigation dans les menus
  • Quelques bugs où l'on reste coincés dans une synchronisation sans fin

Le Bêta-Testeur

Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *