TEST – Plus de 20 ans plus tard, le seigneur Diablo revient parmi nous

Durée de lecture: 7 minutes

Le jeu culte de Blizzard revient, 21 ans plus tard, avec des graphismes revampés, des fonctionnalités supplémentaires et également sur consoles

Qui, dans la trentaine, n’a jamais entendu parlé de Diablo II, le jeu Action-RPG roguelite qui a été considéré comme l’un des plus grands chefs d’oeuvres de Blizzard, aux côtés de Warcraft II et de Star Craft. En vingt ans de jeu, je crois avoir passé, pour ma part, plus de 1500 heures dans les dédales des donjons, des forêts et des catacombes de ce jeu.

Voilà donc pourquoi je ne suis aucunement surpris de voir l’équipe de Vicarious Visions, qui a travaillé entre autre sur la version remasterisée de Tony Hawk Pro Skater 1+2 et sur Crash Bandicoot N Sane Trilogy, être mandaté pour faire le « remake » de ce titre après la fusion du studio au sein de Blizzard.

Première chose à savoir : le jeu, tout comme les autres remakes de Vicarious Visions mentionnés ci-haut, respecte pleinement le contenu original existant. Oui, les graphismes ont été améliorés, les commandes ont été adaptées, le système de menu a été repensé et le jeu a été converti pour consoles mais tout ce qui a trait au jeu en soit est le même : les mêmes dialogues, donjons, créatures, magies, etc.

Incluant la mise à jour Lord of Destruction à son contenu, ce qui donne accès à l’Assassin, au Druide et au nouvel acte, il est cependant possible de jouer le jeu sans l’accès à l’extension. Non seulement ceci est très excitant à savoir pour les nostalgiques comme moi, mais cela peut aussi être décevant pour ceux qui s’attendaient à avoir du nouveau contenu totalement inconnu.

Par le passé, nous avons eu droit à Diablo sur la console PlayStation ainsi qu’à Diablo III et ses extensions sur toutes les consoles récentes. Diablo II, quant à lui, n’avait jamais eu de remaster ou de refonte pour console. Ceci permettra donc à tous et à toutes de pouvoir profiter de cet excellent titre sur de nouvelles plateformes pour la première fois.

Diablo II et son développement

Comme à chaque fois, vous débutez le jeu en choisissant la classe qui vous intéresse parmi celles proposées : l’Amazone, l’Assassin, le Nécromancien, le Barbare, le Paladin, la Sorcière et le Druide. Chaque classe possède au bas mot 30 capacités exclusives afin de progresser et d’éliminer le plus de démons possible.

De retour dans Sanctuaire, le royaume des mortels, après la première défaite du seigneur de la terreur, l’apparition du vagabond a causé d’énormes ravages sur son passage. Dans de superbes cinématiques à ne pas manquer, vous revivrez les moments qui ont ramené la déchéance dans Sanctuaire. À partir de ce moment, vous débuterez votre toute nouvelle aventure en revisitant les cinq actes de cet univers en éternel changement.

Bien qu’il peut donner l’impression d’être un simple hack’n slash, Diablo II est un RPG qui offre la possibilité de monter en niveau, d’améliorer notre personnage par l’entremise de compétences, de pièces d’équipements, d’armes et d’amélioration de nos équipements.

Étant plus difficile que le troisième titre de la saga et possédant des scénarios beaucoup plus sombres et oppressants, vous aurez en permanence l’impression d’être en danger, surtout lorsque des vagues d’ennemis fonderont sur vous. Non seulement l’aventure sera-t-elle plus difficile mais sachez également que le ratio d’objets uniques et de trésors comme des pièces d’équipement à quatre runes, est beaucoup plus faible. Sachant que les affrontements deviendront plus difficile et éprouvants au fil de l’aventure, il se peut que vous décidiez, par moment, de revenir en arrière afin de pouvoir tenter de trouver de meilleures pièces d’équipement ou de monter en niveaux.

Un classique ou un jeu passé date?

Avec ses dialogues pour accepter les quêtes, le déroulement de la carte, les combats et la gestion de l’inventaire limité, presque tout du jeu a une nostalgie frappante, voire même indécrottable. Certes, certains petits changements comme l’expansion de notre cache ou la cache partagée sont avantageuses mais ces améliorations ne seront pas aussi décisifs sur le déroulement du jeu.

Il va de soi que le jeu n’est pas aussi évolué que les nouveaux jeux qui se sont inspirés de lui, c’est normal. Et, honnêtement, avec le drame autour de Warcraft III: Reforged il y a un an, je crois que c’est tout à fait normal que le studio ait décidé de rester conservateur.

Sur console, puisque j’ai eu la chance d’obtenir une copie sur PlayStation 5, je peux vous dire que le système de contrôle adapté est très bien conçu. Les changements se traduisent par la possibilité de ramasser l’or au sol sans devoir appuyer sur un quelconque bouton et de pouvoir utiliser nos techniques via des macros préconfigurées à l’écran.

Il est possible de jouer en multijoueur jusqu’à huit personnes simultanément (quatre dans le cas de la Nintendo Switch) à la condition de jouer tous sur la même console ou sur PC puisque le jeu n’est pas inter-plateformes mais il est possible de récupérer nos personnages sur n’importe quelle autre plateforme sur laquelle nous avons fait l’acquisition du jeu puisque la sauvegarde, elle, l’est. Le mode multijoueur nous permet de jouer en mode « jeu privé » ou de nous attribuer directement à un groupe. Comme pour l’original, il n’y a cependant pas de mode coop local sur la même console à l’inverse de Diablo et Diablo 3.

Faite le grand saut avec les améliorations techniques

Comme mentionné plus tôt, l’essence-même du jeu n’a pas été altéré. La modélisation 3D, certains menus ainsi que les séquences vidéos ont été refaits de zéro mais l’intégralité demeure la même. Cela dit, ce n’est pas qu’une simple augmentation de la résolution graphique, c’est plus encore.

Une fluidité beaucoup plus naturelle, des animations de combats qui sont beaucoup mieux, des jeux de lumière, de brouillard et même de reflets sur certaines surfaces, Diablo II propose même du 4K à 60ips sur les nouvelles consoles next-gen et du 8K sur PC!

La partie artistique du jeu n’a définitivement pas pris une seule ride. Tout est remarquable et s’agence très bien avec nos souvenirs d’antan et l’aspect actuel, plus de 20 ans plus tard. Si vous ne me croyez pas, activez le mode rétro avec les graphismes originaux en résolution 800×600 de l’extension Lord of Darkness, vous verrez à quel point le jeu a nettement été amélioré visuellement.

Pour les vétérans plus que pour les nouveaux joueurs

Définitivement, Diablo II Resurrected est un excellent vieux jeu. À ce jour, les mécaniques sont obsolètes au même principe qu’Halo peut être obsolète comparativement à tous ces nouveaux FPS que nous pouvons jouer aujourd’hui ou que Super Mario 64 peut l’être comparativement à Super Mario Odyssey. Malgré le fait qu’il était révolutionnaire et innovateur de son temps, le jeu manque de profondeur si l’on le compare à Pillars of Eternity, Divinity Original Sin ou même Diablo III et offre des structures de quêtes répétitives avec une approche dépassée. S’il avait sorti pour la première fois cette année, il aurait probablement sombré dans l’oubli assez vite.

Cependant, tout vétéran du jeu le jouant aujourd’hui sera ravi et heureux de retrouver son jeu Action-RPG préféré d’antan de retour et accessible partout. Il sera encore plus heureux de voir que le jeu n’a pas été retouché ou dépecé en un enième remake mal foutu comme certains ont pu proposé lors des dernières années. Les excellents souvenirs, égayés par le mode classique, se fusionnent avec charme avec la partie technique renouvelée.

En conclusion

La nostalgie bat son plein avec Diablo II Resurrected et le fait de pouvoir me balader à nouveau dans Sanctuaire avec mon Nécromancien ou mon Druide féral me fait on ne peut plus plaisir. Oui, j’aurais aimé voir du nouveau contenu mais rien ne nous dit que de nouvelles extensions ne pourraient pas voir le jour éventuellement.

De plus, de nombreux bugs ont causé beaucoup de problèmes au jeu au départ, d’où le pourquoi le test ci-présent a été long à livrer : aucun accès aux serveurs de Blizzard, perte de personnages (j’ai perdu trois personnages en l’espace de quatre jours), perte d’objets et même des pièces d’équipement brisées parce que j’avais mal écrit le nom d’une rune, « shame on me ».

Pour certains, ce légendaire jeu est une explosion de souvenirs et de soirées à veiller tard au détriment des études ou du travail. Pour d’autres, inévitablement, il s’agit d’un Action-RPG à la mécanique obsolète dont le seul lifting visuel ne suffira pas à rivaliser avec les nouveaux titres et certains sont déjà prêts à vouloir comparer Diablo 2 Resurrected au prochain Path Of Exile 2.

Un énorme « MERCI » à Blizzard Interactive pour la copie du jeu!

Diablo II Resurrected

59.99$
8.6

Graphismes

8.5/10

Trame Sonore

8.7/10

Jouabilité

8.0/10

Scénario

8.6/10

Durée de vie

9.0/10

Pour

  • Une belle mise à jour visuelle et sonore
  • Possibilité de jouer en visuel rétro
  • Cross-Save
  • Possibilité de jouer avec ou sans l'expansion
  • La nostalgie pure et dure

Contre

  • Mécaniques obsolètes
  • Pas de multijoueur local
  • Pas de cross-platform
  • Beaucoup de bugs frustrants au lancement
  • Pas de nouveau contenu

Le Bêta-Testeur

Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *