TEST – Ratchet & Clank Rift Apart invite les joueurs à tester la pleine capacité de la Playstation 5

Durée de lecture: 5 minutes

Lancé pour la première fois sur la Playstation 2 en 2002, le Lombax et son ami robot d’Insomniac Games ont énormément évolués depuis le temps

Suivant les principes de ses prédécesseurs, Ratchet & Clank: Rift Apart est un jeu d’action-aventure à la troisième personne combinant des éléments de plateformeurs, de jeux de rôles ainsi que de multiples puzzles.

Une brève partie de l’histoire sans trop de divulgâcheurs

Suite directe de Ratchet & Clank: Into the Nexus, vous débutez l’aventure lors d’une parade en l’honneur de Ratchet et de Clank, les héros qui ont sauvé la planète contre Vendra Prog, Neflin Prog et le leader du Nether. Clank voudra vous offrir un cadeau, le dimensionnateur réparé, afin de vous permettre de retrouver tous les Lombax mais, malheureusement, le Docteur Nefarious en décidera autrement.

Ratchet

Ainsi, à la suite d’une situation hors de votre contrôle, une vive explosion propulsera nos héros dans des mondes totalement différents via des portails créés par la rupture du dimensionnateur.

C’est donc ainsi que vous viendrez à entrer en contact avec Rivet, une Lombax munie d’un bras bionique aux traits similaires à Ratchet. Membre d’une rébellion contre l’Empereur Nefarious, elle trouvera Clank lors d’une expédition et décidera de l’emporter avec elle. Possédant les mêmes techniques et habiletés que Ratchet, Rivet se contrôlera donc avec la même aisance.

Rivet

Vous serez donc amenez à vivre les aventures de Ratchet, Clank, Rivet et d’autres personnages tout au long de votre périple dans les différents univers reliés par les failles créées par le dimensionnateur.

De l’action, en voulez-vous? En voilà!

Il n’en fallait pas moins au développeur Insomniac Games pour mettre de l’avant la performance de la console Playstation 5. Utilisant le concept du disque dur SSD, dont la rapidité permet d’ajouter plus d’objets, d’ennemis et d’effets à l’écran comparativement à sa console soeur, la Playstation 4, les temps de chargements de niveaux sont quasi-instantanés, rendant l’écran de chargement presqu’obsolète. Avec ses mécaniques de jeu liés à la DualSense, le retour haptique ainsi que les gâchettes adaptatives sont utilisés à leur plein potentiel. En toute honnêteté, je peux vous dire que la compagnie n’avait qu’effleuré le potentiel de la console et de la DualSense avec Spider-Man: Miles Morales.

Tout, autour de vous, bouge à une vitesse fulgurante, que ce soient des éléments du décor, des ennemis, des PNJ ou même de simples petites bestioles de l’environnement. Sans compter que, par moment, vous devrez exploiter des failles temporelles qui vous permettront de vous déplacer d’un point A au point B en un clin d’œil et ce, sans perdre de vue l’action qui se déroule autour de vous.

À d’autres moments, vous pourrez contrôler Clank ou des créatures de certaines dimensions afin de vous aider lors de votre aventure, ajoutant ainsi une valeur sure au côté sympathique du jeu.

Les différentes actions disponibles

Nos chers Lombax ont des capacités acrobatiques hors pair. Ils pourront sauter, faire un double saut, planer, esquiver et même faire du patin à une vitesse fulgurante, le tout en assommant les créatures autour de vous avez leur clé ou leur marteau (ou quelconque autre arme selon les objets que vous trouverez) ainsi qu’en tirant de votre arme secondaire, en bombardant lors de roulades latérales, choisie parmi un vaste éventail d’armement pouvant monter en niveau et pouvant être mis à jour pour améliorer ses performances.

Bien entendu, qui dit Ratchet & Clank dit « jeu avec de multiples objets cachés et de nombreux secrets » et vous avez entièrement raison! Que ce soient des boulons, des objets des tribus Lombax, des pièces d’armures ou autres, il y aura bon nombre d’objets ou de secrets à découvrir tout au long de votre aventure sur les multiples planètes qui vous seront offertes.

Le côté scénario

Toujours teinté de l’humour léger de la saga, Rift Apart saura vous faire sourire par moments grâce à ses dialogues cocasses, ses blagues bon marché ainsi que son aspect à la fois futuriste et coloré. L’histoire es très intéressante et très intrigante à un point tel que vous ne voudrez probablement pas lâcher le jeu entre chaque différent chapitre de votre aventure.

Des graphismes dignes d’un film de Pixar

Doté également du Ray-Tracing à qui veut l’activer via la configuration graphique « Performance RT » ou pas, vous pourrez malgré tout comparer le jeu ainsi que ses cinématiques à des images de synthèse de productions cinématographiques. Sincèrement? J’avais l’impression de regarder un film interactif plutôt que de jouer à un jeu! Les animations sont d’une pureté et d’une beauté hors pair. Toute la gamme d’émotion de nos personnages peuvent se lire sur le trait de leur visage en un seul regard.

Une trame sonore sublime

Bénéficiant d’une spatialisation sonore 3D complète grâce à la puce Tempes 3D AudioTech de la Playstation 5, la musique, les dialogues et les effets sonores sont nets, précis et savent vous immerger dans l’univers du jeu avec une aisance tout simplement surprenante. Pour les fans du jeu en anglais, vous pourrez même reconnaître les acteurs principaux des précédents jeux reprendre leurs voix d’origine. Pour les gens préférant jouer en version française, les voix sont tout aussi plaisantes à écouter et ne vous déstabiliseront pas.

Un coup de maître qui n’est malheureusement pas parfait

Hélas, bien que le jeu soit sublime, avec énormément d’action, des graphismes époustouflants et une trame sonore absolument parfaite, il n’en demeure pas moins que le jeu a malheureusement quelques petits problèmes. La plupart se trouvent lors d’assauts de multiples ennemis où vous devez tous les éliminer avant de pouvoir progresser plus loin. Il arrive souvent qu’une des créatures disparaisse sous la carte ou tombe dans un fossé sans mourir ou pire, se retrouve derrière une porte qui se ferme, rendant impossible le fait de pouvoir vaincre celui-ci pour accéder à la cinématique suivante. Vous allez donc devoir recharger le dernier point de sauvegarde et vous retaper encore une fois tous les ennemis en tentant d’éviter que ceci se reproduise à nouveau.

Sinon, vous avez en main un EXCELLENT jeu qui a une durée de vie d’environ 15 à 20 heures, disons 30 si vous désirez passer en mode « Défi », le mode New Game Plus du jeu, afin de récupérer toutes les armes, tous les boulons, toutes les pièces d’armure ainsi que tout autre accès à des trophées additionnels afin de pouvoir platiner ce chef d’œuvre.

Si vous êtes fan de jeux d’action-aventure de type plateformeur, Ratchet & Clank: Rift Apart saura vous plaire, que vous le vouliez ou non!

Un énorme « MERCI » à Insomniac Games et Playstation of Canada pour la copie du jeu!

Ratchet & Clank: Rift Apart

89.99$
9.5

Graphismes

9.8/10

Trame Sonore

9.6/10

Jouabilité

9.6/10

Scénario

9.3/10

Durée de vie

9.0/10

Pour

  • Superbes graphismes
  • Trame sonore merveilleuse
  • Énormément d'action
  • Jeu très vivant
  • Histoire fort sympathique

Contre

  • Quelques petits bugs
  • Les créatures qui deviennent inaccessibles

Le Bêta-Testeur

Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *