TEST – Re-bienvenue en enfer dans le remaster de Quake

Durée de lecture: 4 minutes

Revenez 25 ans en arrière, vous êtes sur votre ordinateur de gaming qui est une vraie bête! Un 486 DX2 66Mhz avec une carte CT2940 Sound Blaster 16 et vous vous apprêtez à dégommer tous les monstres sur votre chemin

Voici comment je me suis senti quand les gens de Bethesda m’ont fait parvenir le jeu Quake sur PlayStation 5. Mais bon, les choses ont beaucoup changé en 25 ans et, qu’on le veuille ou non, nous vieillissons et nos jeux aussi.

Pour ceux et celles qui sont trop jeunes pour connaître le jeu Quake, qu’est-ce que c’est? En fait, c’est l’ancêtre des jeux de tir à la première personne. Dans les années 90, c’était un peu comme le clone de Doom ou de Wolfenstein 3D qui sont, d’ailleurs, des créations du même esprit : celui de John Carmack du temps où il était encore dans le studio qu’il a fondé avec John Romero, Tom Hall et son frère Adrian Carmack: id Software. Dans les faits, Quake est plutôt essentiellement un reboot de Doom, ni plus ni moins.

Enfin bref, ne nous épivardons pas sur le sujet et revenons-en aux faits.

Lors de la dernière QuakeCon, Bethesda a annoncé le remaster de Quake, développé par Nightdive Studios. Au même moment, je recevais un code dans ma boite de courriels et je jubilais de plaisir à l’idée d’y jouer. Depuis, je me suis amusé à m’aventurer à nouveau dans ce monde infernal en tant que Ranger et dont ma mission est de traverser un portail pour aller détruire un ennemi ayant le nom de code Quake.

Bien entendu, on parle ici d’un remaster et non d’un remake. Le jeu a donc conservé toute son essence intégrale mais avec quelques améliorations. Cela dit, la musique de Trent Reznor n’a pas été touchée, rendant le jeu encore plus génial avec son aspect renouvelé mais sa touche nostalgique.

Certes, les graphismes ont été améliorés : des modèles renouvelés, des effets spéciaux, un jeu d’éclairage adéquat et un taux de rafraichissement d’images nettement plus rapide. Mais au fond, c’est exactement le même jeu original et ça paraît. On y dénote cependant des ajouts forts intéressants comme la visée gyroscopique, un mode multijoueur en ligne complet et même l’extension de MachineGames : Dimension of the Machine.

Coup de maître ou jeu trop vieux?

Pour certains, la décision peut être appropriée. Pour d’autres, il s’agit d’une inutilité totale. Pour ma part, j’aurais tendance à dire que c’est un accueil modernisé dans le monde des jeux de notre enfance car grâce à des jeux comme Quake, des développeurs ont décidé de créer de nouveaux jeux FPS. Ayant ajouté les options vous permettant de modifier la profondeur du champ de vision, le flou de mouvement, les graphismes rétros ou nouveaux et même la résolution complète, vous aurez donc la possibilité d’y jouer totalement « à l’ancienne » ou complètement revampée.

L’expérience de jeu est, vous vous en douterez, exactement ce à quoi il faut s’attendre : un schéma très similaire à Doom qui vous mène du point A au point B avec un arsenal monstre d’armes, de munitions et de kits de soin pour tuer tout ce qui se dressera sur votre passage. Incluant les quatre chapitres de la campagne classique ainsi que les extensions Scourge of Armagon, Dissolution of Eternity, Dimension of the Past et Dimension of the Machine, vous rencontrerez donc un lot de créatures inspirées par l’univers de H.P. Lovecraft.

D’ailleurs, Dimension of the Machine, comme mentionné plus tôt, est l’extension créée par MachineGames spécialement pour la version remasterisée de Quake. Cette extension est d’ailleurs beaucoup plus « à jour » comparativement à toutes les autres puisque le rythme est totalement différent, beaucoup plus rapide, plus intense, avec des défis beaucoup plus élevés et peut s’avérer être un vrai calvaire.

Le mode en ligne

Avec la possibilité de jouer en ligne et, en plus, de jouer avec des gens sur d’autres plateformes, vous aurez la chance de vous faufiler sur différentes cartes avec tous les armes disponibles du jeu. Bien entendu, si vous n’aimez pas jouer console et affronter des gens qui sont avec un clavier et une souris, il est possible de filtrer le tout. Sinon, vous y retrouverez tout l’essence et l’adrénaline que nous pouvions avoir il y a plus de deux décennies au bout de vos doigts.

En conclusion

Quake Remastered est décidément un cadeau pour les amateurs, tout comme l’a été l’arrivée de Doom, Doom II et Doom 64 récemment. Bien que j’aurais sincèrement aimé que les graphismes soient plus modernisés, il est tout de même très plaisant de voir que le jeu est ressuscité dans une édition qui n’a pas altéré le concept du jeu. C’est un voyage à travers le temps que nous subissons et que nous pourrons également faire vivre à nos enfants. Est-ce qu’eux accrocheront? Probablement pas! Mais pour nous, c’est de l’or en barre.

Un énorme « MERCI » à Bethesda pour la copie du jeu!

Quake

13.49$
8

Graphismes

7.1/10

Trame Sonore

9.1/10

Jouabilité

7.8/10

Scénario

7.5/10

Durée de vie

8.6/10

Pour

  • Nostalgie pure et dure
  • Visée gyroscopique
  • Dimension of the Machine est inclus!
  • Quake... c'est Quake!

Contre

  • Un meilleur visuel aurait pu être encore mieux
  • Quelques contrôles frustrants par moment

Le Bêta-Testeur

Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *