TEST – Returnal arrive sur la Playstation 5 et vous allez mourir d’envie d’y jouer

Durée de lecture: 5 minutes

Le jeu Returnal est un jeu d’action-aventure de type roguelite qui vous amène à mourir encore, encore et… encore

Récemment, je vous ai livré un aperçu du jeu Returnal et, aujourd’hui, je me permets de vous livrer mon test complet de celui-ci.

D’entrée de jeu, Returnal est un jeu de type roguelite (bien qu’annoncé comme étant un roguelike). Pour ceux qui ne savent pas de quoi il en retourne, il s’agit de ces fameux jeux qui, comme le jeu Rogue paru en 1980, se caractérise par des jeux avec une génération procédurale de ses niveaux, une mort permanente et la perte complète de tout ce que vous avez amassé tout au long de votre dernière progression. Cela dit, ce qui différencie le « Roguelike » de « Roguelite », c’est que vous avez des mécaniques qui vous permettent de conserver certaines améliorations ou autres pour vous aider dans votre prochaine progression, ce qui est le cas ici.

Dans les différents jeux que nous pouvons connaitre aujourd’hui qui sont des roguelites/roguelikes, en voici quelques exemples :

  • Diablo (avec ses donjons procéduraux)
  • Path of Exile (avec ses donjons procéduraux)
  • The Binding of Isaac
  • Spelunky
  • Dead Cells
  • Slay the Spire
  • Enter the Gungeon
  • Rogue Legacy
  • Dungeon of the Endless
  • Darkest Dungeon
  • Crypt of the Necrodancer
  • ScourgeBringer
  • Hades

Une histoire très intéressante

Dans Returnal, vous incarnez Sélène, une patrouilleuse Gréco-Américaine de l’espace de la compagnie ASTRA. Pour la première fois de sa carrière, elle a décidé de ne pas suivre les ordres de ses supérieurs et a décidé de suivre un signal de diffusion appelé « White Shadow » sur une planète extraterrestre éloignée, Atropos.

Sur le point d’atterrir, un accident se produit et une partie de son vaisseau se détache, causant un crash catastrophique. Impossible pour elle de repartir, son vaisseau ayant été complètement déchiqueté. Elle devra donc trouver une solution en explorant cette planète peuplée de créatures voraces qui attaquent à vue ainsi que l’environnement hostile de cette complexe planète.

À peine arrivée sur Atropos, elle tentera de contacter l’ASTRA et remplira son journal de bord. Elle découvrira le cadavre d’un autre astronaute de l’ASTRA qui, en l’inspectant minutieusement, arbore sur son casque le nom de… SÉLÈNE.

Pendant les premiers moments du jeu, Sélène examinera les alentours en tentant de se défendre avec son arme de poing, scannera les différentes technologies xéno-techs sur place et récupèrera des ressources qui se révèleront très utiles… jusqu’à ce qu’elle meure des éléments hostiles de la planète pour se réveiller à nouveau au moment du crash de son appareil.

Un jeu intensément rapide au gameplay sensible

Muni de votre DualSense, vous ressentirez la pluie qui tombe dans la sombre forêt ou même le vent dans la vallée désertique ainsi que les vibrations de tout ce qui se trouve autour de vous. Combinez-y le principe de vos gâchettes adaptatives qui vous permettront de tirer, de cibler vos ennemis ou même d’enclencher le pouvoir dévastateur de votre arme à la simple pression de vos gâchettes. Ajoutez également les effets sonores de vos armements et de l’environnement qui résonneront par les haut-parleurs de votre manette.

On parle d’effets sonores? Imaginez l’ambiance de ce jeu si vous possédez déjà les Pulse 3D de Sony qui n’hésiteront pas à faire monter votre niveau de stress avec le bruit des créatures qui tendent leurs tentacules pour vous aspirer, des plantes qui émettent des sons gélatineux quand ils s’inclinent vers vous ou les claquements de gorges et de dents de créatures qui sont dans votre zones ou dans des pièces voisines… voilà le type d’ambiance qui vous attend, le tout sur une trame sonore lugubre et énigmatique que vous tenterez d’ignorer pour écouter plutôt ce qui se passe autour de vous.

Bien entendu, tout ceci n’est rien si le jeu en soi n’est pas conçu pour accueillir tout ce stress. Le brouillard, la vision des décors difficile vu les végétations et, surtout, la rapidité de déplacement des différentes créatures énigmatiques qui circulent autour de vous, tel des prédateurs affamés, rendra votre aventure à la fois pénible et excitante.

En voyageant dans les six différents biomes d’Atropos, vous devrez affronter des ennemis coriaces qui seront différents selon chaque élément naturel de chaque biome, trouver de nouvelles armes, de nouvelles composantes ainsi que de nouvelles ressources.

En route pour le second biome

Un jeu trop difficile?

Définitivement, ce jeu n’est pas pour les doux! J’aurais même tendance à dire que Returnal est « le Dark Souls des roguelites ». Il vous puni sévèrement et vous force à accélérer la cadence mais tout en étant plus évasif aussi. À un moment, vous aurez quelques ennemis par-ci, par-là et, d’autres fois, ce seront des vagues de colosses meurtriers à la défense quasi-impénétrable et aux attaques si rapides que vous aurez de la difficulté à les esquiver.

Heureusement, lorsque vous parvenez à vaincre un boss et activer un portail vers un autre biome, vous n’êtes pas obligé de revaincre le boss à nouveau les fois suivantes. Autrement, j’aurais définitivement classé le jeu comme une frustration totale.

La mort sera votre seul moment de répit dans ce jeu. Les temps de chargement étant quasi-invisibles, vous n’aurez que quelques petites secondes pour souffler et repartir.

Le verdict

Vous aimez les jeux de tir? Vous aimez les affrontements rapides? Vous aimez les jeux difficiles? Alors Returnal sera définitivement un jeu à acquérir! Si, à l’inverse, vous êtes du genre à rager et lancer votre manette à la moindre petite frustration… allez jouer à Demon’s Souls, ce sera moins pire.

Je l’adore, vraiment! Il est frustrant mais tellement intuitif et immersif que vous en redemanderez encore et encore! Pas question de laisser tomber!

Un énorme « MERCI » à Playstation of Canada pour la copie du jeu!

Returnal

89.99$
9.1

Graphismes

9.4/10

Trame Sonore

8.6/10

Jouabilité

9.1/10

Scénario

8.7/10

Durée de vie

9.6/10

Pour

  • Visuellement sublime
  • Trame sonore lourde
  • Immersion avec la DualSense géniale
  • Gameplay rapide et sensible
  • Niveau de difficulté élevé

Contre

  • Difficulté trop élevé pour les joueurs qui aiment moins
  • On oublie vite l'histoire derrière tout ça

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *