TEST – Super Meat Boy Forever nous ramène dans l’action déjantée après 10 ans d’attente

Durée de lecture: 3 minutes

Sorti initialement en flash en 2008, puis le 20 octobre 2010 sur XBox 360 via le XBox Arcade, la Team Meat lance aujourd’hui la suite de Super Meat Boy

Un peu plus de dix ans après que Super Meat Boy ait pris d’assaut les consoles de jeux vidéo, les fans de l’action brutalement difficile du jeu original ont enfin la chance de revenir dans le monde sanglant de Team Meat qui a misé sur de gros changements à la mécanique de leur plateformeur original.

Super Meat Boy Forever inaugure un style de jeu « runner sans fin » combiné à des niveaux générés de manière procédurale qui cherche à ajouter de la rejouabilité mais, en fin de compte, prive le jeu des petites situations mortellement et merveilleusement exigeantes qui ont rendu son prédécesseur un jeu diaboliquement addictif.

Cela dit, il y a encore beaucoup à apprécier ici pour les fans de plateformeurs d’action difficiles. Le plus gros du problème est que Team Meat a annoncé en long et en large une « suite directe » à Super Meat Boy et nous arrivons ici avec un jeu pour lequel la nouvelle façon de jouer est clairement tout autre!

Team Meat raconte, dans ce nouveau titre, l’histoire de Meat Boy, Bandage Girl et de leur tout nouveau bébé, Nugget, qui a été kidnappé par le retour du super méchant Dr Fetus. Au travers des cinématiques drôles et attachantes, le couple devra néanmoins se précipiter en sautant et frappant au-travers de plus de 70 niveaux tous aussi intenses, mortels, sanglants et répétitifs.

Bien que les niveaux sont conçus de façon procédurale, l’action est très présente. Malheureusement, cela supprime définitivement le sentiment le fait de confronter les différents ennemis de façon sadique et stratégique. Vous aurez tout de même un bon six heures de jeu intense et plaisant à jouer avec certains défis souvent incroyablement difficiles à relever. Doublez ce six heures si vous désirez réussir tous les niveaux en obtenant les suces pour bébé situés dans les multiples niveaux ainsi que différents défis, vous permettant de déverrouiller de nouveaux personnages.

Les contrôles ont également été incroyablement simplifiés : un bouton vous permet de sauter et, ensuite, de frapper du poing et la flèche vers le bas vous permet de glisser au sol ou de plonger, poings devant, sur vos adversaires. Le tout géré dans cet environnement de course sans fin rempli de piques, de scies rondes, de couteaux, de lasers et autres éléments faisant obstacle entre vous et Nugget, placés pour vous découper en rondelles de façon très sanglante.

Tout cela mène à un jeu dans lequel il est facile de se lancer à l’action. Mais soyons clairs sur un point : cette action débute dès le premier niveau, sans légèreté, et ne fera qu’empirer au fur-et-à-la-mesure que vous progresserez dans l’aventure. Fort heureusement, cette partie douloureusement exigeante de l’original Super Meat Boy est encore bien présente. Et que dire des combats contre les boss? Ceux-ci sont parfois si intenses que vous aurez l’impression que vous n’en viendriez jamais à bout!

Parlant de combats de boss, ils sont vraiment un point culminant du jeu ici! Chaque affrontement contre les boss vous amène dans une superbe cinématique présentant celui-ci, puis le combat démarre et la confrontation sera très intense, sachant que par moment, la zone de combat est énormément restreinte et que vous courrez de façon permanente. Ne vous attendez pas à ce que le jeu vous tienne par la main pour vous dire comment vaincre un boss. Usez de votre tête, réfléchissez et… mourrez!

Sincèrement, si vous avez aimé Super Meat Boy pour son niveau de difficulté, alors vous allez adorer Super Meat Boy Forever!

Par contre, si l’aspect procédurale d’un jeu ne vous plait pas, alors ce jeu ne sera soit pas pour vous, soit une entrée vers ce type de jeu. Vous n’aurez jamais la chance, ici, d’apprendre chaque niveau, chaque labyrinthe ou même chaque créature. Cela dit, la complexité et l’intensité sera toujours très présente. Ce sera donc doublement un « challenge » pour les fans de speedrunning qui adoraient le faire en connaissant chaque recoin de l’original.

Le fait que les éléments de niveau se génèrent à chaque fois que vous lancez une nouvelle partie prive les joueurs du petit côté addictif et hautement rejouable qui a incité les gens à revenir y jouer encore et encore depuis 2010, incluant le retour du jeu originel sur la Switch en 2018.

La seule chose qui ne sera pas procédurale, ici, est l’affrontement contre les boss qui demeure le même.

Alors… prêt à vous viander?

Merci à Team Meat pour la copie du jeu!

Super Meat Boy Forever

25,47$
8

Graphismes

8.6/10

Trame Sonore

8.8/10

Jouabilité

7.3/10

Scénario

7.2/10

Durée de vie

7.9/10

Pour

  • Beaucoup d'action
  • Encore de l'action
  • Les combats de boss sont intenses
  • Beaucoup de défis
  • Personnages déverrouillables

Contre

  • Course sans fin
  • Génération des tableaux de façon procédurale
  • Quelques framedrops quand les niveaux ont beaucoup en visuel

Le Bêta-Testeur

Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *