TEST – Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge ravive la nostalgie

Durée de lecture: 7 minutes

Conçu par l’excellent studio indépendant montréalais Tribute Games, ce jeu me ramène 25 ans en arrière!

Développé par Tribute Games et édité par Dotemu, le beat’em up en pixelart Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge arrive le 16 juin prochain sur nos consoles et sur PC et je dois avouer qu’au moment d’écrire ces lignes, j’ai encore les yeux pétillants de bonheur!

Tribute Games a livré la marchandise encore plus que demandé

Première des choses, avant de discuter du jeu, parlons de Tribute Games, vous le voulez bien? Ce petit studio montréalais d’environ 10 employés est un studio indépendant qui a laissé ses marques au courant de la dernière décennie. En premier lieu, la plupart des gens de l’équipe, dont Jean-François Major, le co-fondateur, ont déjà travaillé chez Ubisoft et d’autres studios de ce nom à l’ère de la Game Boy Advance. D’ailleurs, plusieurs peuvent compter, parmi leurs réalisations, des jeux comme TMNT et Scott Pilgrim vs The World sur la Game Boy Advance (l’édition qui a d’ailleurs été remastérisée récemment). L’équipe adore évoluer dans l’univers “rétro” et est excellente dans ce domaine, ce qui amena à réaliser des jeux comme Wizorb, Flinthook ou même le très acclamé Panzer Paladin. Combinez leurs connaissances à Dotemu qui est génial également dans l’univers rétro et du beat’em up, repensez à Streets of Rage 4, d’ailleurs, et vous comprendrez.

Nostalgie pure et dure

Première des choses à mentionner sur le jeu est son aspect graphique. Les graphismes de celui-ci ne sont pas spectaculaires à l’écran, cela dit il nous donne l’impression d’être debout devant une borne d’arcade à la Teenage Mutant Ninja Turtles: Turtles In Time dans les années 90. Cela dit, la partie la plus importante à retenir, surtout dans un beat’em all, est à quel point les contrôles sont sacrément bons! Que vous jouiez seul ou jusqu’à six simultanément à l’écran, tout ce que vous faites sera effectué avec la plus grande fluidité et avec un temps de réactivité au quart de tour! Définitivement, sur ce point, nos amis de Konami peuvent aller se rhabiller car ils viennent de se faire voler la vedette et se faire battre à plate couture par un petit studio!

Pourquoi à ce point, vous demandez-vous? Pour la simple et bonne raison qu’en mélangeant action classique, plaisir, de vieux designs rétros et du renouveau, la nostalgie se fusionne avec l’engouement du renouveau donnant comme résultat un rêve devenu réalité pour tous fans des Tortues Ninja.

TMNT: Shredder’s Revenge est le successeur spirituel légitime du classique d’arcade et continue avec une affection minutieuse et particulière dans la même lignée que Turtles In Time. Agrémenté de couleurs qui rappellent la 16 bits mais avec une belle évolution technologique, il fera plaisir à regarder et à jouer autant pour les nouveaux venus que pour les fans qui ont encore d’agréables souvenirs de ceux offerts sur les bornes d’arcades et sur les consoles rétros.

Ayant dans l’optique de démontrer chaque tortue à sa façon, Tribute Games s’est permis de personnaliser chacune d’elle pour démontrer leur tempérament et leur style plutôt que de simplement s’attarder aux couleurs différentes des vêtements ainsi que des armes. Ainsi, les attaques de Michelangelo seront différentes de ceux de Léonardo et, bien entendu, Donatello sera un brin plus lent et une plus grande portée de frappe avec son Bo que Raphaël et ses saïs.

En fait, c’est un peu ça le principe : chaque personnage a ses propres forces ainsi que ses faiblesses par rapport aux autres mis à part Léonardo qui est le seul à avoir un équilibre parfait dans chaque sphère, soit la force, la vitesse et la portée. À son désavantage, il n’excelle donc pas dans aucune d’entre elle et est très générique. Cela dit, chaque personnage, tortue ou autre, a ses propres attaques, ses propres animations et, force est d’admettre, chacun se fond bien avec les autres qui se joindront à vous dans votre périple en mode Histoire ou en mode Arcade.

Un gameplay nerveux mais pas complexe

Petit fait très important ici : chaque personnage a sa propre identité et ses propres styles de combat, certes, mais le jeu n’exige pas des combinaisons de boutons à n’en plus finir, permettant ainsi à n’importe que joueur, néophyte ou vétéran aguerri, de pouvoir y jouer et y avoir du plaisir en tapant sur chaque bouton afin d’effectuer des combos et envoyer valser dans les airs les membres du clan de la Savate ou les créatures mécaniques que vous devrez affronter. Plus vous jouez, plus vous déverrouillerez des pouvoirs pour vos personnages, comme des attaques aériennes additionnelles, un boost de HP, une jauge de compétence additionnelle, etc. Vous pourrez donc progresser au même rythme que votre combattant sans problème.

Proposant également une vidéo tutoriel avant de choisir votre personnage, vous pourrez du même coup apprendre un peu plus sur toutes les actions disponibles en jeu, que ce soit des frappes rapides, lourdes, spéciales ou même les esquives et les ripostes.

Honnêtement, la simplicité du gameplay de TMNT : Shredder’s Revenge est probablement ce qui va plaire le plus aux gens. C’est l’une des plus grandes réussites du jeu et n’importe qui pourra s’inviter à rejoindre votre partie à n’importe quel moment et ce, sans avoir de notions préalables.

Il suffit d’appuyer sur un bouton (Option) depuis une deuxième manette pour vous retrouver dans la partie en cours et vous êtes prêt à vous déchaîner sur les ennemis qui affluent de partout. Un bouton pour frapper, un autre pour rouler, un pour sauter, un pour effectuer une attaque spéciale et, finalement, un dernier bouton pour méditer et restaurer la jauge de capacités et c’est tout ce que vous aurez besoin de considérer, si ce n’est également que le concept de prendre les ennemis par le collet et les lancer à l’autre bout de l’écran.

D’un autre côté, si ce que vous voulez c’est une expérience de combat plus profonde et plus intéressante, le jeu sait vous le donner grâce à ses trois niveaux de difficulté ainsi que les différents défis, objets cachés et personnages à trouver dans les divers niveaux. En d’autres termes : vous pouvez jouer avec la simplicité agréablement satisfaisante d’un Scott Pilgrim ou l’aborder avec l’intensité de Streets of Rage 4.

Comptant sept personnages jouables, gageons que le premier personnage que vous utiliserez sera votre tortue ninja préférée. On dirait que c’est instinctif! Pour ma part, j’ai complété une première fois le mode histoire avec Léonardo et ses deux katanas. Bien entendu, vous pouvez toujours compter aussi sur Donatello, Michelangelo et Raphaël ainsi que, pour la première fois dans l’histoire des jeux TMNT, sur la journaliste April O’Neil, le maître Splinter ainsi que le justicier Arnold Bernid “Casey” Jones. A partir du moment où vous aurez joué assez avec votre personnage favori, et si vous êtes passionné par les jeux de combat, Tribute Games vous propose d’alterner entre eux, d’enquêter et de perfectionner ce que chacun est capable de faire.

Comme les précédents jeux TMNT, les assaillants seront principalement les membres du clan de la Savate, avec ou sans armes, qui viendront affronter nos héros, suivi des créatures mécanisées qui proviennent du Technodrome. Vous devrez utiliser vos armes, poings, pieds et les éléments du décor pour mettre hors d’état de nuire tous ceux qui tenteront de se mettre en travers de votre chemin, le tout en tentant d’éviter pièges, trous et autres.

Un visuel élaboré malgré tout, combiné à une trame sonore plaisante

Le pixel art est encore d’avant-plan de nos jours et certains ne savent malheureusement pas comment bien doser le tout. Du côté de Tribute Games, c’est en tout temps exquis et élaboré avec maîtrise. A tel point que même le visuel des ennemis qui font des flexions, jouent sur leur Game Boy, vole des moteurs de voitures ou autres insufflent de la vie aux scénarios riches et détaillés alors qu’ils débordent de couleurs. En fait, ils apportent un visuel joli combiné à des situations loufoques et de la variété et non pas uniquement des ennemis qui arrivent de part et d’autre sans réelle impression de signe d’intelligence quel qu’il soit.

Ajoutez à cela le point culminant du jeu : l’esthétique. Inspiré directement de la série télé des années 80 et du mélange des vieux jeux d’arcade de Konami, le jeu épouse fidèlement le style et apporte même de superbes clins d’oeil aux chef d’oeuvres d’antan. Tout se marie superbement bien et on dirait presque que ça été d’une simplicité spectaculaire. Le résultat est tout aussi surprenant, du même coup, puisque dès le lancement de la cinématique de départ du jeu, vous retombez systématiquement en enfance. Le tout combiné au visuel rétro et à la musique plaisante à écouter ainsi que le bruit de tout ce qui se déroule autour de nous, nous nous sentons vite immergé dans ce monde d’action et d’humour.

Normalement, je critiquerais amèrement le fait que les studios indépendants doivent cesser d’utiliser le pixel art mais, d’un autre côté, c’est là la signature-même des jeux de Tribute Games et l’équipe profite de cette opportunité, cette aisance et cette compétence hors pair pour en faire quelque chose de magistrale, de nostalgique et de vivant.

En conclusion

Inutile de dire que Teenage Mutant Ninja Turtles : Shredder’s Revenge était attendu de pied ferme et m’a laissé des impressions exceptionnellement bonnes et a répondu à toutes mes attentes et plus encore. La seule chose que je n’ai pas pu tester, c’est son mode “En ligne” puisque je n’avais personne de mon entourage qui testait le jeu en même temps que moi. Ce côté demeure donc inconnu pour ma part mais je peux vous affirmer que le coop local sur un même écran est un pur délice.

Shredder’s Revenge est déjà à la hauteur du jeu d’arcade classique, ne reste qu’à savoir si la communauté répondra à l’appel des tortues et sauront profiter de tout ce que Tribute Games et Dotemu ont à offrir. Pour ma part, j’ai presque envie de me fabriquer une borne d’arcade avec six pavés de contrôles et d’y mettre uniquement Shredder’s Revenge pour les soirées gaming entre amis!

Un énorme “MERCI” à Tribute Games pour la copie du jeu!

Nom du jeuTeenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge
Date de sortie16 juin 2022
DéveloppeurTribute Games
SérieTMNT
ÉditeurDotemu
Plates-formesNintendo Switch, PC, PlayStation 4, XBox One
GenreJeu d’action, Beat’em All
Mode de jeuSolo, Coop
LangueMultilingue (Français inclus)

Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder's Revenge

28.99$
9.2

Graphismes

9.2/10

Trame Sonore

9.4/10

Jouabilité

9.8/10

Scénario

8.9/10

Durée de vie

8.6/10

Pour

  • Visuellement superbe
  • Musique géniale
  • Style rétro rappelant l'arcade
  • Meilleur que les jeux de Konami
  • Jusqu'à six joueurs simultanés

Contre

  • Mode histoire pas très long

Le Bêta-Testeur

Père de famille, gamer, chroniqueur pour Métro Média, développeur de jeu indépendant et programmeur dans la vie de tous les jours : j'initie mes enfants au plaisir du gaming avec les classiques des anciennes générations ainsi que les jeux récents.

2 avis sur “TEST – Teenage Mutant Ninja Turtles: Shredder’s Revenge ravive la nostalgie

  • 16 juin 2022 à 22 h 06 min
    Permalink

    Je serais curieux de savoir ce qui motive 8.6/10 de durée de vie avec un jeu qui se boucle en 2.5h . Le fait de faire le jeu avec différents personnages amene du plaisir mais de là a dire que sa ajoute bcp de rejouabilité pas trop sûr.

    Répondre
    • 16 juin 2022 à 22 h 10 min
      Permalink

      Vrai que j’aurais pu être plus sévère sur la note de la durée mais :

      7 personnages x 2.5h d’histoire x 3 modes de jeux + effectuer tous les défis et, sana oublier, le mode arcade qui permet de jouer encore et encore et encore.

      C’est purement dû à la rejouabilité principalement. 🙂

      Merci de la belle question!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.