TEST – The Legend Of Heroes: Trails From Zero vous fait découvrir les origines de Lloyd et ses coéquipiers

Durée de lecture: 6 minutes

L’histoire du SSS arrive en Occident pour la première fois !

The Legend of Heroes: Trails from Zero est un jeu de rôle développé par Nihon Falcom et publié par NIS America qui fut originalement sorti en 2010 au Japon sur PlayStation Portable (PSP) et a connu depuis deux nouvelles versions, en 2011 et en 2012, mais uniquement au Japon. Maintenant, NIS America nous apporte ce titre entièrement traduit en anglais pour nous en Occident.

Pour les fans de la franchise qui aimeraient se situer dans le temps, ce jeu suit Legend of Heroes : Trails in the Sky.

Dans ce titre, vous suivrez les tribulations de Lloyd Bannings, tout juste sorti de l’académie de police avec son diplôme de détective. L’histoire se déroulera dans la ville de Crossbell, ville convoitée par deux grandes puissances se faisant la guerre à répétition, l’Empire Erebonien et la République de Calvard.

Arrivant dans la sa ville natale après trois années d’absence, Lloyd entrera dans une unité spéciale, le SSS, qui est une unité spéciale de support de la police. L’unité sera composée de plusieurs alliés tous aussi spéciaux les uns des autres. Avec l’aide de ses camarades Elie, Randy et Tio, ils devront effectuer plusieurs demandes de toutes parts, ce qui les amèneront à investiguer contre le crime organisé et plusieurs mystérieux ennemis.

Serez-vous à la hauteur et aurez-vous ce qu’il faut pour redorer le blason de la police de Crossbell ? Decouvrez le dans Legend of Heroes : Trails from Zero.

Un jeu RPG classique

Trails from Zero est un jeu de rôle classique avec quelques éléments tactiques. Étant tout de même un jeu qui date de 2010, vous trouverez un gameplay qui date mais qui, malgré tout, démontre des attraits qui en font un très bon RPG. Vous aurez beaucoup de tâches différentes à effectuer tout en ayant conscience que vous jouerez les détectives. Que ce soient les quêtes principales ou les quêtes secondaires, vous devrez trouver des indices et bien monter votre équipe afin de mener à bien vos enquêtes et combattrez différents ennemis en combats au tour par tour et ce, tout au long du jeu.

Honnêtement, au niveau du gameplay, vous trouverez tout ce qu’il y a de mieux en frais de RPG old school. De plus, avec des visuels améliorés et des textures HD, Crossbell n’a jamais été aussi belle.

Pour ce qui concerne l’exploration, les cartes ne sont pas très grandes donc l’exploration en tant que tel n’est pas une plaie en ayant d’immenses cartes à visiter chaque recoin. Les monstres ainsi que les trésors et points d’intérêts sont facilement identifiables sur la mini carte et il ne faut pas des heures pour traverser les différentes zones. Cependant, ce n’est pas parce que les cartes ne sont pas immenses qu’elles sont faciles à traverser pour autant. Également, rendant la traversée plus rapide, vous avez une option d’accélérer le jeu à l’aide d’un seul bouton sur votre manette pour courir plus vite, avoir des combats plus rapides et également accélérer les cinématiques. Vous pouvez donc contrôler les moments que vous désirez voir défiler plus rapidement. Il y a peu de casse-têtes mais, pour bien apprécier le jeu, nous n’avons pas besoin de trop de ceux-ci.

Il y a aussi plusieurs mécaniques à prendre en compte au niveau de ce titre. Étant un RPG assez simple, celui-ci comporte tout de même quelques particularités un peu plus complexes. Comme tout bon RPG, vous pouvez équiper vos personnages d’équipements tels armes, armures, accessoires, etc. Jusqu’ici, rien de bien compliqué. La partie un peu plus complexe provient des sortilèges. De ce côté, vous devrez expérimenter un peu. La façon de débloquer ces sorts est via la création de Quartz. Chaque personnage sera équipé d’un Enigma, une sorte d’appareil portable, qui aura des trous de sertissage. Vous devrez ouvrir ces trous et équiper des Quartz qui vous donneront divers bonus, d’habiletés latentes et de sorts. Pour les bonus et habiletés, c’est très clair. En revanche, pour les sorts, c’est différent. Chaque Quartz donne des points élémentaux et, pour débloquer différentes magies, vous devrez avoir des points élémentaux en conséquence. Pour voir quels seront les sorts débloqués, vous devrez essayer diverses combinaisons. Afin de pouvoir ouvrir le sertissage, améliorer ces sockets et même fabriquer des Quartz, vous devrez ramasser des septites qui sont de petites pierres trouvées sur la carte, mais surtout lorsque vous tuez des monstres.

Mis à part les menus standards d’équipements, de statut, de magie et autre, vous aurez également votre carnet de détective qui contiendra toutes vos notes, la carte standard et autres menus que vous découvrirez au fur et à mesure du déroulement de l’histoire.

Un système de combat qui est riche et plaisant

En ce qui concerne les combats, c’est là que le jeu prend son envol. Ces combats se déroulent au tour par tour comme les bons vieux jeux de rôle. Ce qui implique qu’à chaque tour de vos personnages, ou bien des ennemis, vous pourrez choir des commandes qui auront différents effets. Chaque personnage devra se déplacer sur le damier pour accomplir l’action demandée. Vous n’avez pas la possibilité d’être assez près de votre cible pour l’attaquer? C’est un risque possible. Plus vous possédez de points de mouvement, plus vous pourrez courir pour attaquer, d’où le petit côté tactique du jeu. Vous devrez aussi bien mesurer le temps que l’action prends pour ne pas être pris au dépourvu. Lancer une attaque prend peu de “temps” mais, en revanche, incanter un sort peut être beaucoup plus long, jusqu’à près de 3 tours de combats, avant d’être lancé. Il pourra même arriver que vous échouiez l’incantation complètement.

Point majeur à ne pas mettre de côté: lors de l’exploration, les monstres sont visibles sur la carte. Vous pouvez les frapper afin de les ralentir ou bien de les assommer. Assommer un adversaire avant de le toucher pour enclencher le combat et quasiment crucial car vous aurez un avantage majeur sur l’issu du combat.

Comme tout bon RPG, vos personnages ont leurs points de vie et de mana. Mais, dans les titres de la franchise Legend of Heroes, vous aurez aussi des points de CP, appelés “Craft Points” ou “Points de Craft”. Ces points s’accumulent lorsque vous infligez des dégâts et lorsque vous en subissez. Avec ces points, vous aurez la possibilité d’utiliser des attaques spéciales uniques à chaque personnage pour vous aider en combat.

Mis à part l’exploration, les enquêtes et les combats, vous pourrez aussi cuisiner. Ceci vous donnera des objets de soins et de boosts mais vous devrez trouver les recettes et les mettre dans votre livre. Vous pourrez également pêcher pour obtenir des matériaux et bien plus encore.

Un jeu qui a plus de 10 ans mais qui demeure superbe

Malgré que ce soit un jeu de 2010, Trails from Zero demeure plutôt bien fait. Avec ses airs un peu “chibi”, il est plaisant de jouer ce titre assez coloré et vivant. Côté graphique, évidement, il fait quand même vieillot à comparer de ce qui se fait de nos jours mais, grâce au rehaussement graphique, celui-ci est très fluide même en mode rapide et les effets visuels et sonores sont tout de même bien orchestrés. L’ambiance sonore est aussi plutôt agréable. Nous n’avons pas droit à seulement deux accords de synthétiseur mais tout de même à une bonne petite trame plaisante.

Il y a toujours quelque chose à faire dans le jeu. Quelques fois, les quêtes sont courtes et d’autres fois, beaucoup plus longues, mais jamais quelque chose de trop compliqué. Avec ses différentes mécaniques, vous pourrez personnaliser vos alliés, surtout avec la personnalisation des Quartz. Autre point que je trouve positif: comme nous le savons, plusieurs RPG demandent de faire beaucoup de ‘grinding” et de “farming” afin de monter nos personnages et nos équipements. Dans celui-ci, il n’y a pas de réel besoin de faire tout cela car les niveaux sont tout de même équilibrés grâce aux quêtes que nous effectuons et les matériaux sont facilement accumulables.

Pour conclure

En conclusion, Trails from Zero est un très bon titre pour tous les fans de RPG. Oui, en effet, le jeu est vieux et n’est peut-être pas au goût des consoles next gen. Mais, quelques fois, avoir un jeu un peu plus simpliste peut faire du bien. Ne soyez pas dupe! Ce n’est pas parce que le jeu est simple qu’il est court à faire. Selon moi, nous pouvons parler d’un RPG d’environ 30 à 40 heures si vous vous donnez la peine de faires les demandes secondaires qui en valent souvent le coup. Donc, à mon avis, Trails from Zero est un bon titre à la fois pour les amants de RPG qu’aux débutants.

Un énorme “MERCI” à NIS America pour la copie du jeu!

Nom du jeuThe Legend Of Heroes: Trails From Zero
Date de sortie27 septembre 2022
DéveloppeurNihon Falcom
SérieThe Legend Of Heroes
ÉditeurNIS America
Plates-formesNintendo Switch, PC, PlayStation 4
GenreJeu de rôle
Mode de jeuSolo
LangueAnglais et japonais

The Legend Of Heroes: Trails From Zero

64.99$
8

Graphismes

8.0/10

Trame Sonore

8.0/10

Jouabilité

8.0/10

Scénario

8.0/10

Durée de vie

8.0/10

Pour

  • Bonnes mécaniques de jeu
  • Graphismes plaisants
  • Petit RPG simple mais tout de même assez long

Contre

  • Jeu un peu vieillot
  • Pas de français
Jacques Moisan

Jacques Moisan

Père de famille dévoué et gamer de longue date, spécialisé dans les RPG. Trippeux de techno, mais adorant tout ce qui est médiéval et ancienne culture japonaise. Jack adore tout ce qui sort de l'ordinaire (séries fantastiques, futuriste et animes japonais ). Un cœur jeune et encore trippeux dans l'âme.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.