TEST – Xel, un Zelda-like qui déçoit

Durée de lecture: 5 minutes

Inspiré de la franchise The Legend of Zelda, le jeu Xel est prometteur mais a beaucoup de problèmes

Xel est un jeu d’action-aventure en 3D qui tire inspiration de la franchise The Legend of Zelda. Disponible depuis le 12 juillet sur PC et sur Switch deux jours plus tard, le titre débarquera sur Xbox et Playstation d’ici la fin de l’année. Xel est développé par Tiny Roar et édité par Assemble Entertainment. Le présent test s’est déroulé sur Nintendo Switch.

Perdue sur une station spatiale

Vous incarnez Reid, une jeune fille amnésique qui se retrouve bien malgré elle sur une planète inconnue suite à l’écrasement de son vaisseau. Dans le dépotoir qui lui sert de lieu d’atterrissage, elle retrouvera rapidement une épée et un bouclier qui l’aideront à se débarrasser des quelques créatures extraterrestres qui peuplent les lieux. Bientôt, elle rencontrera Desmond, qui lui révèlera qu’elle se trouve non pas sur une planète mais plutôt sur une station spatiale ; un arc géant créé par l’homme qu’ils appellent le Xel. Desmond amènera Reid jusqu’à son village qui nous servira alors de HUB pour le reste de l’aventure qui consiste essentiellement à sauver le Xel et retrouver son identité.

L’histoire de Xel fonctionne bien, pour le peu qu’elle apporte. En effet, on n’est pas dans la grande originalité sachant qu’un protagoniste amnésique est une bonne façon de créer un mystère sans trop d’efforts. Les personnages secondaires sont tous assez oubliables, alors que Reid, elle, est plus ou moins désagréable. Cela dit, après quelques heures de jeu, on réalise rapidement que le réel point faible de celui-ci ne se retrouve pas là.

Que vaut le jeu niveau gameplay ?

On retrouve ici les bases d’un Zelda-like : vous avez une épée pour vous battre et un bouclier pour vous protéger. Vous pouvez effectuer une roulade pour esquiver les coups et avancer vers l’avant pour combler la distance avec un ennemi. Esquiver et bloquer les attaques vous coûtera de l’énergie, qui se rechargera graduellement par la suite. Vous avez la possibilité de cibler un ennemi, ce qui aide à la précision dans les combats contre plusieurs adversaires. Vous disposez de trois cœurs pour débuter l’aventure, total que vous pouvez augmenter en trouvant certaines fleurs spécifiques dans le monde. Les différents types d’ennemis sont suffisamment variés pour passablement changer l’approche des combats même si, ultimement, ça se résume beaucoup à esquiver et contre-attaquer.

Le point fort du jeu se situe au niveau du level design. Les zones à explorer sont intéressantes à découvrir et les énigmes à résoudre, bien que très simples, sont assez bien pensées. Vous trouverez sur votre chemin certains gadgets qui vous permettront d’accéder à certaines zones autrement inatteignables. Par exemple, dans la zone sauvage, que vous explorerez tôt dans l’aventure, vous trouverez une trappe électrique qui vous servira à la fois en combat et en exploration, tant pour ouvrir des portes que pour électrifier une étendue d’eau qui activera une prise autrement inaccessible. Soulignons aussi la possibilité de voyager dans le passé, dans certaines parties bien précises de la carte, pour vous permettre d’atteindre des zones inaccessibles au moment présent.

Naviguer dans le monde et trouver le chemin jusqu’à l’objectif est de loin la partie la plus intéressante du jeu malgré que la carte soit conçue assez sommairement. Parlant de la carte: la version à grande échelle disponible dans le menu est d’une grande simplicité avec une totale absence de relief ou d’indications. Comme mentionné plus tôt, vous devrez explorer rapidement dans le jeu la zone sauvage mais celui-ci ne vous donnera aucune indication vers où vous diriger. Bonne chance pour trouver votre chemin du premier coup!

Sons et images

Visuellement le jeu est très ordinaire. Tout est en basse résolution et, malgré tout, les drops d’IPS sont monnaie courante. Le style graphique est sympathique mais le rendu n’est pas au rendez-vous. On a de la difficulté à reconnaître les différents objets qu’on peut amasser les uns des autres, tant tout est très petit et de mauvaise qualité. Les décors ont beaucoup de difficulté à s’afficher et je ne parle pas de textures ici mais bien des sections entières de la carte qui apparaissent avec un énorme délai.

Niveau sonore ce n’est guère mieux. La trame sonore en tant que telle est correcte et joue son rôle adéquatement. Le doublage des personnages est, quant à lui, très ordinaire avec un manque d’inspiration flagrant dans le jeu d’acteur. Aussi, les dialogues avaient une fâcheuse tendance à se bousculer de façon qu’une ligne de dialogue débutait avant que la précédente ne soit finie. Les dialogues se coupaient donc sans cesse et on finit par ne rien comprendre de ce qui a été dit. À ce propos, bien que le jeu possède une traduction en français les voix se retrouvent uniquement en anglais.

En fait, les meilleurs effets sonores sont ceux utilisés lorsqu’on récupère un objet. Je jure qu’ils sonnent exactement comme dans Breath of the Wild, exactement pareil!

Malheureusement presque injouable

Le jeu est très bogué. Un PNJ s’est amusé à glisser bizarrement devant moi alors que la conversation avec lui était enclenchée. Un coffre ne voulait pas s’ouvrir, peu importe l’angle avec lequel je l’approchais. J’ai dû recharger la sauvegarde pour y arriver, finalement.

Le jeu ne sauvegarde pas automatiquement votre progression. Vous devez sauvegarder manuellement à un genre de monument en cristal. Si, au début de l’aventure, ces monuments sont comiquement près les uns des autres, ils seront plus éloignés en avançant dans le jeu et vous regretterez peut-être de ne pas en croiser plus souvent.

Pour la petite histoire, j’ai dû recharger la partie après un bug où j’étais pris dans un mur directement dans les flammes d’un chien de feu. Je réapparais au dernier monument, je refais le chemin jusqu’au lieu du combat contre les chiens et, en descendant l’échelle… je reste pris dans le mur à nouveau.

J’ai fermé le jeu.

En conclusion

Je déteste être à ce point négatif, mais Xel est un des pires jeux auxquels j’ai joué. Le jeu est extrêmement bogué et il en ressort une constante impression de non terminé. Ce qui rend le tout tellement frustrant, c’est que les fondations d’un bon jeu sont là, je le pense sincèrement. Pas un grand jeu, mais un bon jeu. Malheureusement, tel qu’il est actuellement, Xel est une expérience que je vous déconseille. Attendez une sérieuse  baisse de prix, puisqu’il se détaille présentement à 18,99$ sur e-shop, si vous voulez l’essayer, ou mieux encore, attendez un patch. Autrement ne perdez pas votre temps.

Un énorme “MERCI” à Tiny Roar pour la copie du jeu!

Nom du jeuXel
Date de sortie12 juillet 2022
DéveloppeurTiny Roar
Série
ÉditeurAssemble Entertainment
Plates-formesNintendo Switch, PC
GenreJeu d’action-aventure
Mode de jeuSolo
LangueMultilingue (français inclus)

SD Gundam Battle Alliance

18.99$
4.6

Graphismes

5.0/10

Trame Sonore

5.0/10

Jouabilité

3.0/10

Scénario

5.0/10

Durée de vie

5.0/10

Pour

  • Le level design est la partie la plus intéressante du jeu
  • Les fondations sont présentes pour faire un bon jeu

Contre

  • Visuellement pauvre
  • Énormément de bugs
  • Incapable de suivre les conversations
  • Impression générale que le jeu n'est pas terminé
Kevin

Kevin Nadeau-Gervais

Kevin, membre de G Pour Geek aux côtés de Gabriel et Steven, est un grand fan de jeux vidéo, de comics et de... Batman! Blague à part, il est un geek assumé et adore tout ce qui englobe cet univers.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.